Tintin et l'imprimerie Pollina (85) au pays des Soviets

C'est l'une des commandes plus importantes pour l'imprimerie vendéenne Pollina.

Grand événement dans le monde de la bande dessinée. En librairie depuis le 11 janvier, l'album Tintin au pays des Soviets sort pour la première fois en couleur. Les éditeurs misent sur des ventes élevées et ont confié la production à l'imprimerie Pollina située à Luçon en Vendée qui emploie 230 personnes et affiche 49 millions de chiffre d'affaires. 

Disponible depuis le 11 janvier 2017, ce titre était la seule aventure du reporter à n'avoir jamais été colorisée et c'est aussi la toute première bande dessinée Tintin.

Espérant atteindre rapidement les 500 000 ventes, les éditions Casterman et les éditions Moulinsart ont fait imprimer 50 000 exemplaires en version luxe à une imprimerie belge située à Anvers et 250 000 exemplaires à l'imprimerie Pollina, selon les chiffres donnés par Casterman au journal belge Sud Info et au quotidien Le Parisien.

Une bande dessinée trois fois plus épaisse

Pour l'imprimerie Pollina, c'est une commande "extraordinaire" en terme de tirage, bien qu'elle ne soit pas un record, l'entreprise familiale étant habituée à l'impression des albums d'Astérix ou Titeuf tournant autour du million d'exemplaires.

"C'est une très belle commande, souligne Laurent Pollina, dirigeant et fils des fondateurs de l'imprimerie Pollina. Elle fait même partie des plus grosses car c'est une BD beaucoup plus épaisse donc cela demande plus de cahiers à imprimer : elle contient 138 planches contre 48 habituellement." Et puis "Tintin c'est super ! Nous sommes très fier de l'imprimer !"

Plus d'articles sur les chaînes :

Vendée
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise