Point de vue : Les 4 grands avantages du H UV de Komori selon Boutaux Packaging (61)

"Maintenant, je ne vois pas comme nous pouvons faire autrement !" estime Géry Bailliard, pdg de Boutaux Packaging.

Le

Boutaux Packaging, spécialisée dans les impressions à forte valeur ajoutée et située dans l'Orne, a changé sa presse offset traditionnelle en juillet 2016 pour s'équiper d'une presse Komori GL540 (70 x 102, 5 couleurs) à la technologie de séchage H-UV. 

Après près de six mois d'utilisation, Géry Bailliard, à la tête de cette imprimerie au chiffre d'affaires de 4,8 millions d'euros, est vraiment très heureux de cet investissement. Il nous présente les principaux avantages, selon lui de cette nouvelle technologie.

Les quatre grands avantages de cette technologie sont pour Géry Bailliard, la disparition de la poudre qui améliore de l'environnement de travail et qui est plus écologique, l'absence de problème de maculage, le façonnage immédiat et l'étendue des substrats imprimables.

Un avantage "incroyable" de ne plus avoir de poudre

"Nous fêtons nos 90 ans cette année et nous les fêtons avec ce bel investissement qui correspond à un tournant technologique puisque nous abandonnons l'offset traditionnel avec sa poudre anti-maculante qui est, tout de même, si l'on peut dire, une plaie pour les ateliers ! Ne plus avoir cette poudre est vraiment un avantage incroyable !".

Il poursuit : "Et nous cherchons à être à la pointe de la technologie en matière de protection de l'environnement : la poudre est pour nous un ennemi de l'environnement, avec le H-UV nous n'avons plus ce problème."

De plus, bien que sans poudre, il n'y a plus aucun risque de maculage ce qui améliore la qualité de l'impression.

Le troisième avantage pour Géry Bailliard est le gain de temps dû au séchage instantané : "Le fait que le 'séchage' (c'est en fait une polymérisation des encres) soit immédiat est un autre des très gros avantages puisque l'on peut façonner sans attendre. Avant nous bloquions les palettes et nous n'y touchions plus avant un délai de huit heures."

De nouveaux marchés et des offres toujours plus créatives

Ensuite, le chef d'entreprise apprécie les types de substrats possibles avec la technologie H-UV qui ouvre de nouveaux secteurs et qui correspond tout à fait à son domaine d'applications.

"Grâce au spectre d'épaisseurs de supports plus larges, jusqu'à 600g/m2, alors qu'avant nous étions à 350 g/m2, nous allons pouvoir attaquer de nouveaux marchés et notamment le marché des vins et spiritueux qui ont besoin de carton épais."

Mais ce n'est pas tout. "Nous imprimons beaucoup sur du plastique, des supports de créations, des pelliculés argents... Il y a une demande dans le domaine du packaging de supports plus créatifs, de se distinguer, d'attirer le regard par des finitions. Cela peut se faire, par exemple, en travaillant directement sur des supports de création. Donc cette technologie est particulièrement adaptée. Cette presse contribue à notre état d'esprit d'aller vers des impressions compliquées."

C'est comme une voiture à boîte automatique !

"Maintenant, je ne vois pas comme nous pouvons faire autrement ! Ce serait une régression ! Un peu comme quand on a goûté à une voiture avec une boîte automatique et que l'on revient à une boîte manuelle : le H-UV est d'un grand confort !"

 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


recrute
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO