Internet pour tous : la profession s’organise

L’idée de mettre en place un réseau qui permette aux TPE et PME de l’imprimerie d’avoir accès aux nouvelles technologies de la communication est en gestation. Le projet, supporté par les principaux organismes représentatifs du secteur, doit voir le jour dans les mois qui viennent. Avec des partenaires comme France Télécom, Vio ou encore VeePee.

L’apparition des nouvelles technologies de la communication - comme Internet - s’est accompagnée de savoir-faire et de services inconnus jusqu’àlors. Des savoir-faire et des services, en fait, indispensables, incontournables si l’on désire développer de façon radicale et efficace son activité dans le monde hyperconnecté et rapide d’aujourd’hui. Procurer des solutions applicatives S’il fallait brièvement définir le métier de prestataires comme VeePee, ce serait de prestation de solutions applicatives dont il faudrait parler. Et cela mérite qu’on s’y attarde un peu car ce métier sauvera peut être un jour votre entreprise. Il se trouve à une croisée névralgique des chemins que devra obligatoirement emprunter cette dernière si elle a la prétention de travailler avec et sur les réseaux de communication modernes. L’ignorer pourrait constituer, à terme, une grave erreur.


Eric Rousseau (assis) et Eric Loesch, respectivement pdg et directeur commercial de VeePee - "Notre rôle est de maintenir le potentiel technologique de nos clients".
VeePee est, dans sa forme actuelle, une jeune société. Elle a été créée en mai 2000. Cependant, au travers de ses créateurs et, principalement, de son pdg, Eric Rousseau, elle s’alimente à une culture déjà éprouvée des arts graphiques. En 1994, Eric Rousseau avait mis sur pîed une première société, ICS, un “intégrateur de performances” que l’on rencontre souvent aux côtés de Heidelberg aujourd’hui. En “intégrateur de performances”, ICS a eu pour première spécialité de faciliter l’intégration des serveurs de fichiers e t des solutions de stockage et d’archivage dans les environnements Macintosh des ateliers d’arts graphiques. Quand le besoin crée l’organe... Au contact d’Heidelberg, ICS est devenu un professionnel reconnu de tout ce qui touche à la réorganisation des flux de production et au maintien du potentiel technologique dans les entreprises de communication. Mais, jusque là, toujours en interne. Cette approche devait rapidement évoluer. Au contact permanent des professionnels des arts graphiques, Eric Rousseau devait fatalement se rendre compte que ces derniers étaient confrontés, au fur et à mesure de la généralisation des technologies numériques dans les ateliers, à de vrais, à de graves problèmes de communication et d’échanges avec leurs donneurs d’ordres. Conséquence : il fallait trouver le moyen d’accompagner les entreprises des deux bords - donneurs d’ordres et prestataires. Il fallait les aider à organiser ces échanges et à les mener de la manière la plus logique, la plus efficace et la plus économique qui fût. Le besoin devenait criant. Et, en premier lieu, au sein des grosses structures. VeePee était née. Faut-il faire appel à un spécialiste externe ? Cette société n’a rien à voir avec les sociétés de services sur Internet. Pour VeePee, Internet est non pas une raison de vivre mais un moyen éventuel pour parvenir à communiquer. Car VeePee, en partenariat avec les grands spécialistes du secteur de la communication - les vendeurs de “tuyaux” tels France Télécom, Cable & Wireless, etc., propose des solutions “applicatives”, c’est-à-dire qui sont censées s’adapter à chaque cas particulier. Le premier contrat de VeePee a consisté à construire la plateforme numérique de Prisma Presse et à en organiser la gestion. Depuis, les contrats se sont multipliés et pas uniquement les grands comptes : aujourd’hui, VeePee annonce quelque 70 clients, éditeurs ou imprimeurs, dont la plupart se situent en dessous de 3 millions de francs de chiffre d’affaires. Les besoins en communication touchent tout le monde, y compris les petites structures. Voilà pour la petite histoire. L’important est plutôt de se demander, à présent, quel intérêt une entreprise peut-elle avoir de confier à un tiers la résolution de ses problèmes d’organisation autour de la communication avec ses prestataires ou ses donneurs d’ordres. Quel intérêt à externaliser la solution plutôt qu’à la mettre en oeuvre en interne ? On peut y voir plusieurs avantages. D’abord celui qu’offre la collaboration du spécialiste. Un opérateur extérieur tel que VeePee est, en effet, un spécialiste. Personne ne pourra jamais l’être autant dans une entreprise dont la télécommunication n’est pas l’activité principale. Parce que c’est son métier et seulement cela, VeePee est apte à demeurer en contact permanent et étroit avec les technologies compliquées et changeantes qui sont son quotidien. Ces dernières évoluent à grande vitesse. Certaines se dévaluent, deviennent obsolètes, coûtent moins cher ou, au contraire, sont soudain surévaluées sans pour autant rendre de meilleurs services, etc. Un imprimeur, même très aguerri et curieux de nature, peut-il réellement prétendre rivaliser avec un spécialiste dans ce domaine ? Eest-il en mesure d’arracher à des opérateurs autrement dimensionnés comme France Télécom et Cable & Wireless des tarifs préférentiels ? Certainement pas. Qui peut le plus peut le moins Après avoir répondu aux attentes, prioritaires, des grosses structures du secteur, VeePee va pouvoir satisfaire celles d’entreprises de plus modeste importance. Des propositions tarifaires intéressantes vont être avancées pour vous permettre d’envisager, enfin, dans des conditions économiques normales de mettre en place un système d’échanges, de stockage et d’archivage des données cohérent et qui représente le meilleur compromis possible entre vos besoins et le dernier cri de la technique. VeePee n’est pas seul dans ce domaine. Des acteurs tels que Vio devraient également s’affirmer sur ce segment de services qui vous permettra, ou non, de faire la différence. Avant de penser à vous équiper, interrogez les. Que vous travailliez ou non avec eux, il en ressortira toujours quelque chose.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...