PEFC, le GMI exprime son mécontentement et attend des explications

Est-ce que cela vaut la peine de continuer à souscrire à la marque PEFC ? De nombreux imprimeurs se posent aujourd'hui la question. Suite aux révélations de Cash Investigation, le président du GMI, Serge Lafaix, rencontrera la semaine prochaine le responsable PEFC France pour obtenir des explications

Le

Suite à la dernière enquête du magazine Cash Investigation, qui a semé le trouble sur les pratiques de la marque PEFC, le Groupement des Métiers de l’Imprimerie (GMI) attend des explications.

Est-ce que cela vaut la peine de continuer à souscrire à la marque PEFC ? De nombreux imprimeurs se posent aujourd’hui la question.

Dans le dernier numéro de Cash Investigation, les journalistes avaient réussi à faire certifier PEFC des sites aussi improbables qu’une discothèque, un parking et même un réacteur nucléaire.

Pour obtenir des explications et répondre aux interrogations des adhérents, le président du GMI, Serge Lafaix, rencontrera la semaine prochaine le responsable PEFC France.

"On a été particulièrement ennuyé par cette affaire", confie Serge Lafaix.

"Les imprimeurs font beaucoup d’efforts pour avoir de bonnes pratiques environnementales, pour suivre les indications faites par PEFC. Cela représente un grand nombre d’heures de travail et beaucoup d’argent.

Alors ce que nous montre le reportage, c’est un vrai désastre. Nos adhérents nous demandent des explications, il va falloir qu’on leur en donne."

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 4 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO