France-Antilles en grève

La sortie de l'unique quotidien martiniquais, propriété du groupe Hersant, est sérieusement perturbée depuis lundi par les employés du journal.

Ils refusent la délocalisation de l'imprimerie en Guadeloupe et, facteur déclencheur, le transfert avancé de neuf de leurs collègues. La direction de la société éditrice entend, en effet, y faire fabriquer non seulement le quotidien mais également le 97-1, journal de petites annonces, et Paris Turf. Après un blocage de l'imprimerie vendredi 4 au soir, le mouvement de grève proprement dit a débuté dimanche empêchant le quotidien de sortir.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...