Perquisitions dans l'enquête antitrust sur le papier kraft

Deux grands papetiers, au moins, ont reçu la visite des agents de la CE dans le cadre de la même enquête qui avait conduit à des perquisitions il y a un an.

Le
© BillerudKorsnäs

La Commission européenne (CE) a procédé à des perquisitions dans les locaux de plusieurs papetiers en Europe mardi 7 mars, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Les industriels, qui ne sont pas cité par la CE sont soupconnés d'entente illicite sur la vente du papier kraft et des sacs industriels en papier. Ils pourraient avoir violé l'une des lois trust, et plus précisémement l'article 101 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne qui interdit les pratiques anticoncurrentielles telles que la fixation des prix et la répartition des clients.

Mondi et BillerudKorsnäs concernés

Peu de temps après cette annonce, le papetier Mondi basé en Afrique du Sud et le papetier suédois BillerudKorsnäs ont indiqué avoir reçu la visite des agents de la CE.
Les agents ont effectué une inspection dans les bureaux de Vienne de Mondi. Quant à BillerudKorsnäs, le  groupe n'est pas entré dans les détails.

Les deux groupes ont affirmé coopèrer pleinement avec la Commission. Et Mondi a ajouté qu'il "n'a connaissance d'aucun acte répréhensible ou contravention à la législation en la matière".

Ces perquisitions font partie de la même enquête qui a conduit la Commission à effectuer des inspections en mars 2016 dans les mêmes secteurs, et notamment, chez le groupe Gascogne (lire Une entente sur les prix des papiers kraft ?).

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO