Presstek fin prêt pour Ipex

Sur le stand 4-870, Presstek sera présent à Ipex 2002 avec une batterie de solutions rentables dont des presses à technologie Presstek-DI et, en vedette, le système CtP Dimension à plaques sans chimie Anthem.

On nous communique Presstek ira à Birmingham faire la démonstration de son double leadership dans les technologies de clichage direct DI et de gravure directe des plaques (CtP) pour le secteur de l'impression et de l'édition. Maintes fois primés, le procédé de gravure ProFire et les plaques thermiques sans développement chimique de Presstek répondent aux besoins des fabrications CtP et DI par des solutions hautement efficaces et rentables. Ces technologies DI, le visiteur pourra bien entendu les découvrir sur le propre stand de Presstek (n°4-870), mais aussi dans les installations de plusieurs partenaires, dont Heidelberg (stand n°8-110), KBA (stand n°12-140), Ryobi (stand n°10-430) et Sakurai (stand n°9-220). Les systèmes CtP Dimension et les solutions à plaques CtP thermiques Anthem seront aussi présentées sur les stands de Presstek, de KBA et de Sakurai. Presstek confirme son engagement en faveur du CtP thermique sans développement Dévoilés pour la première fois lors de la Drupa 2000, les systèmes CtP Dimension et les plaques thermiques de Presstek ne cessent de gagner des parts de marché. Leur faible coût de propriété doublé d'une fabrication sans chimie ont de quoi attirer les clients qui y trouvent en outre tous les avantages d'un procédé de clichage direct aux normes de l'industrie. John O’Rourke, en charge des consommables chez Presstek : “Avec le CtP Presstek, le développement se limite à un simple nettoyage à l'eau claire. Aucun produit chimique n'intervient plus dans le clichage. Plus fort encore " poursuit-il , “Presstek planche actuellement sur des plaques insolables tant sur presse que hors presse, qui rendront même le rinçage superflu. Le procédé sera alors totalement exempt de développement.” Nouveau chargeur de plaques automatique A IPEX, Presstek présentera le Dimension400 équipé d'un nouveau dispositif de chargement automatique des plaques. Grâce à lui, le processus d'insolation et de transport des plaques se résume à un simple pointer-cliquer. Un système Dimension équipé de ce mécanisme en option est capable d'accepter des plaques de tous formats, simultanément et sans intervention humaine. Explication de Marc Johnson, de Presstek pour le CtP : “Le nouveau chargeur automatique du Dimension est spécifiquement conçu pour les petites et moyennes entreprises dont la solution CtP doit pouvoir insoler des plaques de tailles diverses. Avec lui, plus besoin de monopoliser un opérateur pour charger, insoler et laver les plaques. D'où une économie de main-d'œuvre considérable.” M. Johnson poursuit : “Une fois le système paramétré, l'opérateur n'a plus à s'en préoccuper. Il peut se concentrer sur la préparation des travaux ou l'examen des épreuves. Tout juste doit-il penser à regarnir le magasin à l'occasion.” Le stand Presstek accueillera un système d'exposition de plaques Dimension800. Ce système huit pages hautement productif se démarque par des lignes compactes et une remarquable facilité d'emploi. Le Dimension800 insole des plaques Anthem et PEARLdry de Presstek. Il n'a besoin, à la résolution maximale, que de 5,1 minutes pour la plus grande de toutes. Nouveau serveur plus puissant Un serveur plus puissant sera aussi en vedette sur le stand de Presstek à IPEX. Cette plate-forme biprocesseur à Pentium III 1 Ghz tourne sous Windows 2000 Server Edition et dispose de 640 Mo de RAM pour 108 Go d'espace de stockage RAID niveau 0. A noter également deux options logicielles supplémentaires pour le RIP : TrapWorks et ProofReady. TrapWorks génère automatiquement les grossis-maigris au niveau du RIP. La solution opère en tâche de fond, sans intervention manuelle. ProofReady permet au RIP DI de Presstek de tirer des épreuves sur des imprimantes jet d'encre Epson et HP. Prévisibilité des sorties oblige, ProofReady se sert du même RIP pour les épreuves et pour les plaques. Il est livré avec un large choix de profils colorimétriques préconfigurés, notamment ICC, couvrant la majorité des systèmes d'épreuves classiques. Presstek conforté dans son rôle de chef de file de l'impression numérique Stan Najmr, en charge de l'activité DI de Presstek, observe une forte croissance continue sur le marché du clichage direct : “Nous constatons une accélération dans l'adoption des presses DI, qui sera confirmée à IPEX. Ainsi KBA est devenu tout récemment partenaire stratégique de Presstek. Sa nouvelle presse DI, la 46 Karat, utilise la technologie de gravure ProFire de Presstek sur des plaques PEARLdry.”Par son design compact, la 46 Karat deux pages n'est pas sans rappeler la 74 Karat. Etudiée pour assurer les rotations rapides des petits tirages couleurs, elle se caractérise par un registre exceptionnellement stable et une qualité de couleurs supérieure à faible coût. Vu son degré poussé d'automatisation, 10 minutes suffisent pour la préparer au travail suivant. KBA commercialisera sa presse dans toute l'Europe et desservira également l'Amérique Latine et les marchés asiatiques. Les clés du succès Interrogé sur le secret de la réussite de Presstek, Efrem Lieber, Vice President of Sales, Marketing & Customer Support de Presstek, a évoqué : “La capacité de Presstek à développer et livrer des systèmes de gravure sous presse et hors presse à la fois rentables et productifs pour le client. Là est la clé principale de notre succès.” Et M. Lieber de donner en exemple : “Les performances exceptionnelles des plaques thermiques sans développement Anthem sur les systèmes CtP Dimension”. Leur haute valeur ajoutée et la rapidité des mises en route rendent également les solutions DI très attrayantes pour les imprimeurs, même en cette conjoncture difficile. La stratégie de Presstek est de celles qui gagnent. Une évidence confirmée non seulement par la popularité croissante de sa large gamme de solutions, mais aussi par des études de marché indépendantes. Ainsi, Heidelberg USA a publié ce mois-ci une enquête de CAP Ventures qui atteste de l'extrême rentabilité des presses DI. Les propriétaires d'une Quickmaster DI Heidelberg (QM DI) affichent des résultats supérieurs à ceux de l'imprimeur moyen. Leur marge brute s'élève à 45%, soit 15% de mieux que les chefs de file de l'impression numérique en 2001 selon la PIA (Printing Industries of America), et 19% en plus que la moyenne de tous les imprimeurs affiliés. Malgré le climat économique morose de 2001, les imprimeurs équipés de QM DI affichent une rentabilité supérieure de 3% par rapport à 1999.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...