KBA : le succès prometteur du LED-UV dans le segment commercial et en packaging

Lors du symposium KBA LED-UV quoi s'est déroulé fin avril en Allemagne, les invités ont pu découvrir diverses applications LED-UV en labeur et en packaging.

Le
25 imprimeurs français se sont rendus en allemagne pour découvrir les solutions LED-UV labeur et packaging.

Près de 300 professionnels de l’industrie graphique dont 25 imprimeurs français se sont réunis les 25 et 26 avril derniers à l’usine de KBA-Sheetfed à Radebeul en Allemagne. Ils ont pu découvrir diverses applications LED-UV en labeur et en packaging.

Le succès prometteur de la technologie LED-UV

Etaient présents des clients et prospects de KBA, mais également des partenaires industriels tels que AMS, Actega, StoraEnso, Igepa, Papyrus et Fogra. KBA s’est félicité du succès de la technologie LED-UV : 50 machines LED-UV ont été installées dans le monde depuis son lancement.

Un succès qui "s’explique non seulement par les performances des presses Rapida, mais aussi par le travail que KBA a mené conjointement avec ses partenaires pour développer les meilleurs lampes, encres et vernis, adaptés à ce nouveau procédé si prometteur", a souligné le groupe.

Démo Rapida 75 PRO-5+L à 16000 feuilles/heure avec encres et vernis LED-UV.

44 groupes LED-UV vendus en seulement 18 mois en France

Plus de 50 machines tous formats confondus sont aujourd’hui en production dans le monde avec des sécheurs LED. Ces installations se trouvent particulièrement en Allemagne, au Japon et en France.

Et le marché français est particulièrement dynamique. C’est l’un des plus porteurs en LED-UV, a précisé le groupe. En seulement 18 mois, KBA-France a vendu 44 groupes LED-UV. La configuration de machine qui remporte le plus de succès : la presse huit couleurs recto-verso avec ou sans groupe vernis.

Les avantages du séchage instantané

Les principaux avantages du procédé LED-UV sont le séchage instantané, l’absence de dégagement de chaleur au niveau des lampes permettant de faire d’importantes économies d’énergie, de réduire la gâche, de supprimer les émissions d’ozone, d’augmenter la vitesse en retiration et de travailler plus facilement avec des supports thermosensibles.

Face à certaines critiques, notamment sur les coûts d’investissements élevés sur les sécheurs, les coûts d’encres supérieurs ou la question du désencrage des imprimés dans le processus de recyclage, KBA a proposé des tables rondes pour aborder tous les sujets, invoquant notamment les importants développements entrepris par les fournisseurs et partenaires pour améliorer les procédés.

Tables rondes.

Des démos machines

Les invités ont pu assister à des démos machines sur quatre presses Rapida dernière génération. Dans le domaine du packaging, le LED-UV n’en est encore qu’à ses débuts, car les premiers encres et vernis à faible migration viennent d’être lancés.

Lors des démos, ont été imprimées des brochures, des affiches, cartes postales, étiquettes adhésives, de l’IML et des boîtes pliantes haut de gamme.

Démo sur la machine de découpe rotative KBA Rapida RDC 106-4 : rainage et découpage d'étuis pliants à 15 000 feuilles/h puis découpe d'étiquettes IML à 13 000 feuilles/heure

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 48 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO