Veoprint, un modèle économique à revoir ?

L'imprimerie en ligne n'a jamais présenté un résultat d'exploitation positif malgré une politique de prix agressive et un budget de communication important.

Le
Siège de Veoprint

Veoprint, la plateforme de négoce de produits imprimés, filiale du groupe Fiducial, n'arrive pas à stabiliser son modèle économique.

Fiducial, sa maison-mère dirigée par Christian Latouche 76e fortune de France, a fait le choix en 2014 d'arrêter la production d'imprimés, en fermant le site de SaciPrint installée à Meyzieu et en licenciant ses 40 salariés (lire Fiducial Office Solutions abandonne l'imprimerie et SaciPrint). De cette disparition est né Veoprint, un imprimeur en ligne "pratiquant des prix extrêmement compétitifs" et qui fait exclusivement appel à de la sous-traitance européenne.

Veoprint n'arrive pas à rentabiliser son activité

Malgré des dépenses publicitaires entre 5 000 à 10 000 euros par mois (source SemRush), le chiffre d'affaires plafonne à moins de 7,8 millions d'euros (+ 3,11 % en 2016 par rapport à l'exercice 2015). Le résultat d'exploitation 2016 reste négatif, à - 396 000 euros, accusant une baisse de - 8,96 %, mais restant encore loin de son record de 2013 qui affichait une perte de - 881 000 euros.

Veoprint, qui se revendique pourtant "n° 1 de l'imprimerie en ligne pour professionnels, entreprises et revendeurs", est sans doute un parfait cas d'école à l'heure où beaucoup d'imprimeurs se posent des questions stratégiques sur leur modèle économique...

Plus d'infos sur la société Veoprint
Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Veoprint dans le classement de l'imprimerie
VEOPRINT recrute
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO