International Paper vend sa division produits de décoration

Le numéro un mondial du papier se désengage d'activités stratégiquement non prioritaires. Une tendance très actuelle après le temps des grandes concentrations.

La première et longue grande époque des méga-fusions du monde papetier semble révolue. Après être montée sagement en puissance, elle a véritablement pris son plein essor à la fin des années 80. Elle s'achève à présent sur un constat : ce qui était possible a été fait. De nouveaux acteurs sont nés, souvent avec de nouveaux noms. Reste, à présent, à réorganiser les nouveaux périmètres et faire le tri des activités prioritaires de celles qui ne le sont pas. Autrement dit : être le numéro un ou deux mondial de son secteur ou ne pas être. Une attitude on ne peut plus industrielle quand on sait combien les actionnaires souhaitent un retour sur investissement beaucoup plus court que ne pouvait le permettre jusqu'ici cette lourde industrie. International Paper a donc décidé de se séparer de sa division Decorative Products en la cédant à Panolam Industries, un industriel de Shelton, dans le Connecticut. La division Decorative Products est basée à Hanovre, dans le Maryland mais elle dispose de 13 usines et de 17 centres de distribution et de services clients tant en Amérique du Nord qu'en Europe. Ses effectifs mondiaux comptent environ 3 300 personnes. Les marchés desservis incluent les arts graphiques mais demeurent essentiellement orientés vers des marchés de niches à hauts volumes dans le domaine du bâtiment et de l'aménagement d'intérieur avec des produits tels que des panneaux de décoration stratifiés.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...