Interview : Jérémy Kootz, le médaillé d'or de l'imprimerie avant la finale internationale

Jérémy Kootz attend ce moment depuis très longtemps. Le jeune conducteur offset va enfin pouvoir se mesurer à ses collègues du monde entier. Rencontre...

Le
Jérémy Kootz lors des épreuves nationales en mars 2017.

Le meilleur jeune imprimeur de France continue son chemin, en route pour le titre mondial. Dans quelques jours, Jérémy Kootz, 21 ans, va représenter les imprimeurs français lors de la finale mondiale des Olympiades des métiers, la WorldSkills Competition, aux Émirats arabes unis.

En mars, ce jeune conducteur offset, qui travaillait à l'imprimerie ISL du groupe Morault dans l'Oise, a reçu la médaille d'or nationale des Olympiades 2017 dans la catégorie Imprimerie. Nous l'avons interviewé juste avant qu'il ne s'envole pour Abu Dhabi où l'attendent, du 15 au 18 octobre, quatre jours d'épreuves intensives...

GraphiLine : Quelle est l'ambiance à l'heure du départ pour les Émirats arabes unis ?
Jérémy Kootz : L'ambiance est plutôt décontractée en ce moment. Nous nous sommes tous retrouvés avec l'équipe de France et nous profitons de ces moments avant de vraiment nous concentrer sur la compétition. Il y a toujours un peu de stress au fond de nous, mais l'essentiel est de profiter de chaque instant : cette expérience n'arrive qu'une fois dans notre vie !

L'équipe de France à l'aéroport juste avant de prendre l'avion pour les Émirats arabes unis.

Ta famille t'accompagne ?
Oui, mes parents, de la famille et quelques amis m'accompagnent. D'ailleurs l'équipe de France aura l'une des plus grosses délégations de supporters sur place.

Sandy Champion, médaillée d'or dans la catégorie Arts graphiques prépresse aux cotés de Jérémy Kootz.

Depuis combien de temps prépares-tu à cette finale ?
Cela fait trois ans que j'attends ce moment ! Mais il fallait passer toutes les étapes des sélections régionale et nationale, avant de vraiment me préparer de manière intensive à la compétition mondiale. Je me suis préparé durant les six derniers mois, afin d'avoir des automatismes sur chaque type d'épreuves et d'être à mon plus haut niveau.

Comment t'es-tu préparé ?
Chaque samedi, j'ai passé ma journée à l'entreprise. La semaine, je travaillais, mais je me suis mis en "condition concours" sur chaque geste. Et mon frère, ancien champion d'Europe aux Euroskills 2014 (Olympiades des métiers au niveau européen organisées tous les deux ans, en alternance avec la compétition mondiale, ndlr), m'a appris certaines techniques... Il a été un élément essentiel de ma préparation. J'ai aussi suivi une formation de la WorldSkills Competition de préparation mentale d'une semaine au Canada au mois d'août.

Qu'appréhendes-tu le plus dans cette compétition internationale ?
À mon avis, la plus grande difficulté sera de gérer l'environnement autour de moi. Je sais ce que j'ai à faire, mais quand nous sommes dans la compétition, il peut y avoir beaucoup d'imprévus. Il faut savoir gérer le stress et les alentours.

Le jeune conducteur offset a reçu la médaille d'or en mars dernier.

Tu as emporté un porte-bonheur ?
Non pas vraiment. Mais j'ai tout de même emporté un t-shirt que je mets souvent et quelques objets qui m'ont été donnés lors de ma semaine de préparation mentale au Canada.

Et dans quel état d'esprit es-tu ?
Je suis à la fois confiant, pressé et un peu stressé ! Mais encore une fois, je sais ce que j'ai à faire, et je ferais tout pour ne rien regretter. Cette expérience n'est que du positif, il faut profiter, donner son maximum et s'il y a plus fort que moi, je ne serais pas déçu...

Qu'est-ce que, pour l'instant, t'a apporté la médaille d'or ?
Des interviews pour Graphiline ! Plus sérieusement, la médaille d'or à la compétition nationale m'a apporté de l'expérience, un peu de reconnaissance, et surtout j'ai décroché un poste en Suisse où je travaille avec mon frère (à Chatel-Saint-Denis, à l'imprimerie Polygravia, ndlr). Ce poste m'a apporté, en six mois, énormément de connaissances sur des technologies d'impression – axées un peu plus sur les produits de luxe – et cela m'a aussi apporté beaucoup de rigueur par rapport à moi-même.

Et pour les résultats, il faut attendre jeudi 19 octobre... 

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO