Agfa a été à la peine en 2001

Sans surprise et malgré un bon comportement des activités du groupe dans le numérique, le chiffre d'affaires a fléchi de 6,6 % tandis que les résultats avant impôts chutaient de plus de 50 %.

"En 2001, le groupe Agfa-Gevaert a réalisé un chiffre d'affaires de 4 911 millions d'euros" indique un communiqué du groupe belge daté d'aujourd'hui. La baisse, de 6,6 %, est mise sur le compte, là encore sans surprise, du "ralentissement généralisé de la croissance économique, même si une série de facteurs internes entrent également en ligne de compte". Ce que les dirigeants d'Agfa nomment les "nouvelles solutions numériques" affichent une croissance de 19,7 %. Ces solutions "contribuent désormais à hauteur de 28 % dans le chiffre d'affaires total, contre 22 % en 2000. 288 millions de pertes nettes Les résultats sont catastrophiques. Les bénéfices avant intérêts et impôts chutent à 260 millions d'euros, soit 50,7 % de moins qu'en 2000. La rentabilité sur chiffre d'affaires tombe de 10 % en 2000 à 5,3 % en 2001. Le résultat net est passé d'un bénéfice de 169 millions en 2000 à 288 millions de pertes en 2001. Il est clair que le plan Horizon a lourdement contribué à ces résultats très décevants puisqu'il entre à hauteur de 440 millions d'euros (524 millions en incluant tous les frais de restructuration). Seule satisfaction : la diminution des dettes financières et du fonds de roulement qui s'est passé mieux que prévu et qui laisse place à une amélioration de la situation du groupe à moyen terme. "La part de Technical Imaging (ndlr. Healthcare, NDT et Industrial Imaging) dans le chiffre d'affaires du groupe" continue le communiqué, est passée de 33 à 37 %. La division Graphic Systems représentait toujours 39 % et Consumer Imaging 24 % (28 % en 2000). Graphic Systems, qui regroupe les films graphiques, les plaques d'impression analogiques et numériques ainsi que les équipements et logiciels pour les systèmes d'exposition directe de films et de plaques, a réalisé un chiffre d'affaires de 1 890 millions d'euros en 2001. Ceci représente une chute de 8,5 % par rapport à 2000. Les bénéfices avant intérêts et impôts de Graphic Systems ont chuté à 79,7 millions d'euros, c'est-à-dire 51,1 % de moins qu'en l'an 2000. La part d'Agfa est restée stable sur le marché des films graphiques et les systèmes d'exposition de films, pourtant en déclin, alors que sa part de marché a augmenté dans les systèmes d'exposition directe de plaques qui connaît une forte expansion.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...