Global Graphics en attente de la vente de sa division Hardware

Le premier bilan de l'exercice passé requiert du fournisseur arts graphiques une grande prudence.

On nous communique La société Global Graphics amortit les actifs intangibles (intangibles assets) et les survaleurs (unallocated goodwill) dégagés lors des acquisitions de manière rapide, sur des durées comprises entre 3 et 5 ans pour l'essentiel. Cette procédure conduit la société à reconnaître des charges d'amortissement importantes dans chacun des trimestres clos depuis la réalisation de ces acquisitions. Les commentaires qui sont faits ci-après sur la rentabilité de la société dans son ensemble ou pour chaque division opérationnelle excluent l'effet de ces amortissements sur les résultats indiqués. L'EBITA doit ainsi s'entendre comme le résultat opérationnel avant charges financières, impôt sur les sociétés et dotations aux amortissements des actifs intangibles et des survaleurs. Le résultat net courant par action (current net income) est un résultat pro forma obtenu en ajoutant au résultat net de la période les charges relatives à l'amortissement des actifs intangibles et des survaleurs dégagés lors des acquisitions. Il tient compte le cas échéant des effets d'impôt différé sur ces montants, ainsi que les charges non récurrentes. Il tient également compte des effets d'impôt différé sur ces derniers montants si nécessaire. La décision de procéder à la cession de 80.1% des actions de la société Xanalys Inc, qui a été réalisée fin janvier 2002, a été prise avant la date de clôture de l'exercice 2001. Par ailleurs, c'est la règle comptable américaine APB Opinion No.30, Reporting the Results of Operations - Reporting the effect of Disposal of a Segment of Business, qui est appliquée. En conséquence, les résultats afférents à cette branche d'activité ont été comptabilisés de manière distincte des résultats générés par les activités qui se poursuivent (results from continuing activities), à savoir les branches d'activité Hardware et Software, et présentés sous la rubrique ''résultats des activités abandonnées'' (net results from discontinued activities) . Ainsi que l'exige le texte précité, et afin de fournir une base de comparaison au lecteur, le bilan consolidé au 31 décembre 2000 et le compte de résultat pour l'exercice 2000 ont également été retraités de cette manière. Quatrième trimestre 2001 Le chiffre d'affaires consolidé des activités qui se poursuivent s'est élevé à 15,6 millions d'euros au cours du dernier trimestre de l'année 2001, en baisse de 11% par rapport au chiffre d'affaires réalisé au troisième trimestre 2001, où il s'était élevé à 17, 5 millions d'euros. La perte nette pro forma déterminée comme expliquée ci-dessus, s'est montée à 0,79 Euro par action au quatrième trimestre 2001, contre 0,15 euro par action le trimestre précédent. Les ventes consolidées de la division Hardware se sont élevées à 10,7 millions d'euros, à comparer à 11,1 millions d'euros au troisième trimestre tandis que les ventes de la division Printing Software, à près de 5 millions d'euros, s'affichent en repli par rapport à celles réalisées un trimestre plus tôt où elles furent de 6 millions d'euros, la baisse de 17% du chiffre d'affaires étant le reflet des conditions économiques difficiles dans lesquelles la société évolue. Au cours de ce trimestre la société a enregistré des amortissements exceptionnels des survaleurs non allouées dégagées lors des acquisitions successives ayant permis la constitution de la division Hardware, pour un total de 9,2 millions d'euros, ce qui a eu un effet très défavorable en terme de résultat par action à hauteur d'environ 0,92 Euro par action. La comptabilisation de telles charges d'amortissements a été décidée pour tenir compte de ce que le management de la société considère comme la juste valeur des entités concernées, déterminée sur la base d'hypothèses que le management a jugées appropriées et pertinentes. Parmi ces hypothèses figure la valeur de réalisation de la division Hardware telle qu'elle apparaît dans la lettre d'intention signée le 22 février 2002 avec l'équipe d'encadrement de la division Hardware placée sous la direction de Gary Jones, et relative à l'acquisition, sous la forme d'un management buy out, des titres des sociétés composant cette division opérationnelle. L'année 2001 Le chiffre d'affaires consolidé s'est élevé à un total de 78,7 millions d'euros en 2001 à comparer à 91,3 millions d'euros en 2000, soit une baisse d'environ 14 % d'une année sur l'autre. Ce repli du chiffre d'affaires consolidé est intégralement imputable à la diminution des ventes du Hardware, qui s'affichent en repli de 66,9 millions d'euros en 2000 à 54,3 millions d'euros en 2001, soit un repli d'environ 19%. Les ventes de la division Printing Software sont restées stables à 24,4 millions d'euros ce qui dans les conditions de marché actuelles peut être considéré comme une performance satisfaisante, le déclin des ventes enregistré dans le cours du marché de la division (le marché du RIP software pour des applications haut de gamme) ayant été compensé par le développement des ventes de nouveaux produits, notamment dans le domaine de la technologie de génération de fichiers PDF. La performance financière de la division Hardware a été très affectée par la faiblesse relative du chiffre d'affaires ainsi que par l'importance des frais non récurrents évoqués précédemment, d'un total après impôt de 20,5 millions d'euros, ce qui a conduit à une perte nette après impôt supérieure à 30,5 millions d'euros pour cette division au titre de 2001. La performance de la division Printing Software s'est maintenue à un niveau acceptable compte tendu des conditions actuelles de marché qui se traduit notamment par une marge opérationnelle (EBITA margin) supérieure à 32% en moyenne sur l'année. Les perspectives 2002 La cession de 80,1% de la participation détenue dans Xanalys et la dé-consolidation qui s'en suit (du fait de l'absence d'influence notable sur la marche des affaires de cette société après la date de cession) permettra au groupe de dégager une plus-value au cours du premier trimestre 2002, d'un montant, net des pertes opérationnelles dégagées entre le 1er janvier 2002 et la date effective de cession, le 25 janvier 2002, qui devrait se monter à environ 4,1 millions d'euros. Il ne sera donné aucune indication par la direction du groupe sur les perspectives 2002 tant que le projet de cession de la division Hardware ne se sera pas concrétisé. Le groupe est requis d'établir des comptes consolidés selon les normes applicables en France pour ce type de comptes. Dans la mesure où le groupe n'a, à ce jour, pas achevé l'examen des conséquences de la cession de l'activité Xanalys et de la cession possible de l'activité Hardware au vu de ces principes comptables, il n'est pas produit en annexe de rapprochement de situation nette US / French GAAP. Cette réconciliation fera l'objet d'une communication en même temps que les comptes consolidés établis selon les normes applicables en France pour ce type de comptes dès qu'ils auront été préparés et arrêtés par le conseil d'administration.
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...