International Paper change de cabinet d'audit

Exit, et pour cause, Arthur Andersen. C'est à Deloitte & Touche que le numéro un mondial du papier accorde désormais sa confiance.

Cette nomination vient d'être prise, dans l'urgence, pour toute l'année 2002. Elle a d'ailleurs fait l'objet d'un communiqué court mais savoureux de John Dillon, le chairman et chief executive officer du groupe qui dit avoir "beaucoup apprécié les services professionnels d'Arthur Andersen pendant toutes ces années". Dont acte. Rappelons que le récent naufrage d'Enron a entraîné celui de la branche américaine d'Arthur Andersen. Le démantèlement en cours aux Etats-Unis se fait au profit des concurrents d'Andersen, KPMG et Deloitte & Touche. Selon un accord, Arthur Andersen LLP cède à Deloitte & Touche une grande partie de ses activités de conseil fiscal aux Etats-Unis et en Espagne. Des accords similaires ont été signés un peu partout dans le monde avec PricewaterhouseCoopers (pour le Moyen-Orient, la Chine et Hong-Kong), Ernst&Young (pour Singapour, la Russie, l'Australie et la Nouvelle-Zélande) et KPMG au Japon.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...