Edition : la Grande-Bretagne doublée par les Etats-Unis

En 2001, 135,000 ouvrages ont été publiés outre Atlantique, dépassant pour la première fois le Royaume-Uni.

Selon l'étude publiée par R.R. Bowker, le marché américain de l'édition a connu une croissance record de 10% l'année passée, croissance tirée notamment par les titres de fiction destinés aux adultes (+20%). Si le nombre de titres publiés vole de records en record, il n'en est pas de même pour le chiffre d'affaires des distributeurs qui aurait plutôt tendance à stagner. L'Association Américaine des Editeurs (AAP), dans une récente communication souligne, la formule est jolie, "qu'il pourrait exister un décalage entre les titres publiés et les attentes du marché". Elle recommande d'ailleurs de réaliser une étude à ce sujet... Le terme de surproduction n'est cependant pas tout à fait de mise, les USA, désormais premier marché mondial de l'édition, recélant un fort potentiel. En comparaison avec les autres grands marchés anglophones, le taux de pénétration du livre y est encore relativement faible : en 2001, un livre y a été publié pour 2336 habitants contre 1 pour 545 en Grande-Bretagne, 1 pour 577 au Canada, 1 pour 779 en Nouvelle-Zélande et 1 pour 2041 en australie. Ce retard ne doit également pas faire oublier que depuis 1980, les Etats-Unis ont publié 2 millions de titres contre 1,3 million tout au long des 100 années précédentes...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...