Résultats trimestriels décevants pour KBA

Au premier trimestre 2002, les ventes du constructeur allemand de machines offset ont augmenté mais les résultats ne sont pas conformes à l'attente.

KBA, qui a adopté la méthode comptable IAS (International Accounting Standards), a réalisé un chiffre d'affaires de 299,7 millions d'euros au cours des trois premiers mois de l'exercxice. C'est un mieux de 14,3 %. Mais les bénéfices ne s'élèvent qu'à 1,9 million d'euros. Néanmoins, les dirigeants du groupe attendent un redressement des chiffres pour les mois à venir avec, pour objectif, un résultat avant impôts de 50 millions d'euros. Il y a de quoi être satisfait, en effet, puisque le carnet de commandes est bien fourni. Avec une valeur de 1 052,4 millions d'euros, il équivaut déjà à 80 % du but poursuivi de 1 250 millions d'euros. Les presses feuille sauvent le résultat Une reprise des ventes des presses offset feuilles est observée depuis le mois de novembre 2001. KBA a enregistré, pour sa part, pour presque 190 millions d'euros de commandes, soit quasiment un tiers de plus. Au cours du trimestre, les ventes de ces machines ont progressé de 22 % pour s'établir à 165,6 millions d'euros. Avec un carnet de commandes de 408,4 millions d'euros, la division va tourner à pleine capacité jusqu'à la fin de l'année. Cela vient à point car le secteur des grands systèmes d'impression rotative subit une crise. Au cours des trois premiers mois de l'année, KBA a vu ses ventes de rotatives s'effondrer de 75,3 % à 60,8 millions d'euros comparativement au trimestre 2001 correspondant. Néanmoins, un gros contrat signé avec un client suisse début mai et portant sur la première rotative journal triple format du monde va reconfigurer les chiffres du second trimestre 2002 dans le bon sens.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...