Un colloque sur les technologies numériques au LEP Modeste Leroy d'Evreux

Les aînés ont aidé à faire passer le message : c'est dans un monde numérique pour longtemps que les jeunes imprimeurs s'apprêtent à entrer.

Tous les fondements de l'imprimerie de demain, l'imprimerie numérique, sont là. De nouveaux systèmes ne cesseront pas d'arriver sur le marché mais ils ne seront pas du niveau de la révolution technologique et culturelle que nous achevons de connaître et s'inscriront dans ce qui commence à nous être familier. Par contre, les professionnels des arts et industries graphiques - et ceux qui vont prochainement le devenir - nécessitent aujourd'hui un "pass", pour employer un mot de Philippe Queinec, pour achever de comprendre et de maîtriser la technologie. C'est, finalement, le message dispensé, vendredi dernier, par un aréopage de spécialistes du secteur et de l'éducation aux élèves de la section arts graphiques du lycée Modeste-Leroy. Le lycée Modeste-Leroy d'Evreux (LMLE), que dirige Christian Langumier, proviseur, est le plus ancien et le plus grand lycée d'enseignement professionnel de l'Eure. Il accueille 1 400 élèves et 180 professeurs. Sa section arts graphiques compte une centaine de jeunes gens qui se préparent au BEP et au Bac Pro. Le colloque, qui a duré toute la journée, était notamment parrainé et animé par Imprimerie-OnLine/Graphiline.


Tandis que Richard Navez (à g.) rendait compte, pour la Ficg, des résultats des travaux portant sur la prise en compte des nouveaux emplois issus des nouvelles technologies, Simon Dulac (au centre) insistait, en commentant l'installation d'un CtP dans son entreprise, sur le respect des trois mots d'or d'une activité réussie : le fournisseur, le client et les hommes. Dulac, qui a préféré passer par l'étape du CtF avant d'acquérir un CtP 8 poses, s'apprête à installer un deuxième CtP. Il sera 16 poses. Anne-Marie Bardi (à dr.) a dressé, pour sa part, un tableau complet de l'état d'avancement des travaux de rénovation des diplômes de la filière tels que validés par les Commissions paritaires consultatives (CPC). Pour résumer un sujet aussi vaste que passionnant : la rentrée 2003 verra la mise en oeuvre de deux Bacs Pros, d'un BEP et d'un BTS en remplacement de toute autre filière de formation actuelle.




La partie technique du colloque, qui avait pour thème central "Les nouvelles technologies numériques", a été assurée par Agfa, Heidelberg et HP Indigo. Jean-Yves Klein (Agfa), sur notre photo, a abordé la gestion des flux, Dominique Marionnet (Heidelberg) la GPAO à travers CIP3 et CIP4 et Eric Henrion (HP Indigo) rappelé les principes de l'impression numérique.


Aux côtés de Guy Fleury, conseiller régional de Haute-Normandie (au centre) venu apporter son soutien à cette initiative et à l'établissement (la région consacre la moitié de son budget à la formation), M. Rogron (à dr.) a fait part d'une expérience de trois ans de l'Imprimerie Hérissey dans le domaine de la gravure directe des plaques. Avec, en prime, un détail complet et impartial des points sensibles (réception et traitement des fichiers, imposition, etc.). L'Imprimerie Hérissey (groupe CPI) présente surtout la particularité d'avoir à produire quotidiennement 10 formats de plaques différents !


Philippe Queinec, secrétaire général du Sicogif- ici, en pleine discussion avec Simon Dulac pendant une pause -, a souhaité que la formation recouvre toute sa valeur car "c'est un élément clé pour développer la communication avec les clients".


Avant la pause déjeuner, visite des ateliers - Le lycée dispose d'un parc machines offset pour le moins complet avec dix presses dont quatre GTO 2 couleurs, trois SM 52 2 et 4 couleurs et une SM 74 2 couleurs. Moins favorisé, le prépresse est néanmoins en attente d'un développement.


En discussion avec Anne-Marie Bardi, inspectrice générale de l'EN - Les élèves du LMLE sont majoritairement originaires de l'Eure, de Seine-Maritime, d'Eure-et-Loir et du Calvados. Mais certains viennent des départements voisins de l'Oise et du Val d'Oise.


Finalement, une journée très agréable, instructive, avec des échanges de qualité grâce à l'organisation assurée par les professeurs eux-mêmes dont Jean-Luc Soetewey (notre photo).
Un grand merci à Stéphanie pour le reportage photographique
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...