Coup de théâtre sur la reprise de la papeterie Arjo Bessé-sur-Braye (72)

Une possibilité de reprise de dernière minute.

Une toute toute petite lueur d'espoir... Devant le très probable abandon du projet de reprise de Lessebo, le seul à avoir manifesté son intérêt pour le site de 570 personnes, le tribunal de Commerce de Nanterre reporte à vendredi 29 mars l'annonce de sa décision sur l'avenir de la papeterie Arjowiggins située à Bessé-sur-Braye dans la Sarthe. Il souhaite d'examiner toutes les pistes possibles, car un nouveau projet de reprise se dessine, porté par le directeur du site, Jean-Christophe Mailhan.

Dans un courrier interne destiné à ses salariés, Jean-Christophe Mailhan explique : "Compte tenu des informations que nous avions au sujet de l'offre de Lessebo vendredi dernier, laissant peu de doutes à son abandon, et sachant que l'équipe de management avait été impliquée en janvier dernier sur un projet de reprise, j'ai été sollicité par les représentants de l'État et de la Région, dont le soutien reste entier, pour étudier la possibilité de relance d'un tel projet."

Un projet à seulement 200 salariés 

Son projet serait de réduire l'activité de l'usine sur le mix produit, pour une activité autour de 200 personnes. Cela permettrait de garantir l'activité et de réduire le besoin de financement qu'il devra mobiliser en un temps record. Et même pour ce besoin réduit, il doit lever des fonds en s'adossant à un investisseur privé.

Mais le directeur avertit : "Le temps est très court et il faut rester lucide : les chances de succès sont extrêmement maigres. (...) Nous ne voulons pas créer de faux espoirs et il faut avoir conscience de la quasi-impossibilité d'inverser notre sort (c'est-à-dire la liquidation judiciaire, NDLR) d'ici vendredi."

Plus d'articles sur les chaînes :

Sarthe
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...