Le piratage des logiciels coûte encore trop cher

Selon la Business Software Alliance, la proportion de logiciels piratés est passée à 40 % en 2001. Le manque à gagner est de plus de 11 milliards d'euros.

Elle était de 37 % en 2000. C'est un manque à gagner évident pour les éditeurs de logiciels mais aussi pour l'Etat qui perd des recettes fiscales même si les pertes estimées sont en baisse de 7 % en un an en raison de différents paramètres (baisse des prix des logiciels, récession économique et hausse du dollar). L'Europe représente 18 % de ce manque à gagner et l'Amérique du Nord 24 %, soit des taux en recul, contre 43 % pour la zone Asie-Pacifique qui a coûté 4,7 milliards de dollars aux éditeurs avec des chiffres records par pays (94 % au Vietnam et 70 % en Malaisie, par exemple). En France, le taux de piratage remonte à 46%, contre 40% en 2000 avec un coût estimé à 558 millions d'euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...