Antilope De Bie installe deux CTP Kodak pour augmenter sa productivité

Kristof Vanden Bussche de Kodak Belgique et Bart De Bie, pdg d'Antilope De Bie Printing

L'imprimeur explique pourquoi il a investi dans des CTP et partage son expérience de ce nouveau matériel.

L'imprimerie belge Antilope De Bie emploie 98 personnes et est spécialisée dans l'impression de livres et d'imprimés haut de gamme. Elle est née en juillet 2017, du rachat de l'imprimerie Antilope par De Bie. 

Depuis, sa production de plaques a doublé, passant de 350 à 700 plaques par jour en moyenne. Bart De Bie, le pdg d'Antilope De Bie Printing, a donc décidé d'installer deux nouveaux CTP, des Kodak Trendsetter Q800.

Il souligne : "L'évolution du marché vers des tirages plus courts et la pression permanente sur les prix exigent une production de plaques offset ultra-efficace, dans laquelle les plaques sont immédiatement empilées par commande et envoyées à la presse dans le bon ordre".

L'un de deux nouveaux CTP est le CTP Trendsetter vitesse W, qui atteint les 62 plaques/h. Et les deux CTP bénéficient de l'automatisation du module multicassettes (MCU). Chaque MCU comporte quatre cassettes et offre une capacité de 480 plaques.

"Nous sommes désormais à même de produire environ 110 plaques/h, dans trois formats différents. Par conséquent, l'arrêt machine lors des changements de tâches est maintenu au strict minimum."

L'imprimeur spécialisé dans les travaux très haut de gamme ajoute : "La technologie de gravure Kodak Squarespot nous permet également d'utiliser un tramage haute résolution régulier (l'imprimeur utilise la trame Staccato 20 microns, NDLR) afin d'obtenir une excellente qualité de reproduction." 

De plus, le faible encombrement de la Trendsetter avec MCU a permis d'installer l'automatisation du tri de plaques.

Antilope De Bie Printing utilise les plaques thermiques Kodak Trillan SP pour les presses offset traditionnelles et offset UV.
"Nous ne rencontrons aucun problème avec des tirages de 100 000 impressions sur nos presses LED-UV." Il ajoute : "Le faible niveau de chimies est appréciable, mais lorsque nous serons familiarisés avec les nouvelles presses et les nouveaux CTP, nous avons l'intention de tester la technologie Sonora X sans traitement de Kodak et de tirer parti des avantages représentés par l'élimination totale des chimies."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...