Printemps noir pour les start up

En mai, le Tribunal de commerce de Paris a enregistré 37 créations contre 83 un an plus tôt et 68 en avril dernier.

La situation est générale à toutes les entreprises et tous les secteurs. Pour preuve, le nombre des entreprises officiellement en difficultés (redressements et liquidations) est en hausse de 74 % sur un an et de 15 % sur un mois !
Concernant les start up, ou "jeunes pousses", 30 d'entre elles, soit la majorité, sont actives dans le commerce en ligne - secteur le plus représenté en termes de structures en difficulté - et l'informatique.
Le passif moyen est de 700 000 euros environ, contre 200 000 euros environ quand il s'agit d'une société classique en redressement ou liquidation judiciaire.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...