Emballages : un papetier conçoit un revêtement barrière sans huiles minérales

Bobines du papetier Walki.

Le producteur de carton et papiers laminés Walki explique que cet emballage contient une couche barrière fabriquée avec un produit alternatif à base d'huile de tall.

Le papetier finlandais Walki a développé un emballage carton doté d’un revêtement barrière sans huiles minérales. Cette innovation est pour l’instant exclusivement destinée aux emballages de lessive en poudre, sensible à l’humidité présente dans l’air.

Producteur de carton et papiers laminés, Walki explique que cet emballage est composé, comme les emballages de lessive classiques, d’un carton gris solide (matériau de base), d’une couche barrière pour la protection contre la vapeur d’eau, et d’un mince papier couché pour l’impression et la finition.

La différence réside dans la composition de la couche barrière. Habituellement, explique le papetier, elle est fabriquée avec des polymères à base de pétrole. Or ici, Walki utilise pour la barrière un produit alternatif à base d’huile de tall.

Des propriétés et un processus de fabrication identiques

Le fabricant explique que la barrière à base d’huile de tall offre la même production que les revêtements classiques.

Stefan Erdmann, responsable technique chez Walki, explique :

« La structure en stratifié avec la couche barrière alternative est exactement la même que la précédente et peut être remplacée sans devoir adapter les lignes de production d’emballages ou de remplissage. Elle est composée à 100 % de matières premières renouvelables et est entièrement recyclable. »

Le papetier précise que cette solution devrait être commercialisée à grande échelle dès 2020.

Plusieurs alertes lancées contre la toxicité des huiles minérales

Dérivées du pétrole, les huiles minérales proviennent des encres et des colles utilisées sur le papier et le carton. On les retrouve dans les emballages alimentaires, le plus souvent à cause de leur présence dans les fibres recyclées.

Plusieurs alertes ont déjà été lancées, par Foodwatch en 2015 puis par l’Agence européenne de sécurité alimentaire (Efsa), et enfin par l’Agence française de sécurité sanitaire (Anses), sur la toxicité des huiles minérales pouvant être présentes dans les produits d’emballages alimentaires en papier et cartons.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...