Actis Toul : un espoir de redressement

La période d'observation a été reconduite jusqu'au 26 février 2003 par le tribunal de commerce de Nancy.

C'est un réel encouragement pour les partenaires de l'imprimerie, comme IEN, qui travaillent d'arrache-pied pour que cette entité survive. Né en 2000 de la cession des actifs de Berger-Levrault Graphique au groupe Maulde & Renou, Actis avait déposé son bilan à la mi février. Actis réalisait quelque 83 millions d'euros de chiffre d'affaires et employait 640 personnes sur ses sites de Toul, Maubeuge, Saint-Quentin et Neuilly.

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise