BasiCColor (vol. 3) : les fonctionnalités

Les huit logiciels mis au point par Yves Roussange (en photo) et les développeurs de ColorProfiler embrassent tous les aspects de la gestion colorimétrique, du plus basique au plus complexe.

Ils ont été conçus dans le but de disposer des avantages de cette gestion colorimétrique à tous les niveaux du traitement : sur l’écran, le scanner, l’imprimante, le serveur de fichiers, etc. L’écran "Travailler une image sur un écran sans calibration revient à vouloir conduire les yeux fermés" vous dira Yves Roussange. Le but du logiciel est donc, par exemple, de permettre le réglage du contraste et de la luminosité de l’écran en utilisant une sonde et non plus l’œil humain seulement. Ou de pouvoir mesurer le blanc de l’écran. L’utilisateur pourra également régler les canaux RVB afin de minimiser les inévitables compensations auxquelles il devra sacrifier par la suite. Une telle approche a nécessité six mois de travail sur des algorithmes particulièrement délicats à calculer mais elle rehausse tellement les performances d’un écran standard que ces dernières sont très comparables, alors, à celles des meilleurs écrans professionnels. 33e axe et GCR L’arborescence colorimétrique que chacun a vu une fois dans sa vie, cette sorte d’arbre de Noël coloré comporte 32 axes sur lesquels il sera possible, en se déplaçant, de trouver la couleur voulue. Un 33e axe exite pourtant. Il apporte l’information sur les gris. Aujourd’hui, aucun logiciel de gestion de la couleur ne tient compte de ce 33e axe. La concordance entre l’imprimé et l’espace colorimétrique ne peut donc être tout à fait respectée. En agissant sur cet axe, au contraire, c’est-à-dire en disposant de davantage d’informations, on peut faire mieux appel au GCR – on compense la couleur par le noir – et on gagne en stabilité Imprimante La version imprimante de BasiCColor, Print 3C, permet à l’utilisateur de fabriquer ses propres profils pour sorties jet d’encre (petit format), sans rip. Le logiciel caractérise – il produit les profils ICC nécessaire à l’optimisation du périphérique. Le résultat est que n’importe quelle imprimante PostScript peut, sans rip, devenir une imprimante RVB des plus fidèles. Dans le même esprit, Print 3C crée des profils d’imprimante quatre couleurs. Les paramètres techniques du système d’impression – courbe du noir, UCR (retrait sous couleur), GCR, couverture maximale des encres, etc. sont alors réglables dès ce niveau. Capture de l’image Il s’agit du scanner mais aussi, compte tenu de la faveur qui gagne désormais cet outil, de l’appareil photo numérique qu’il faut, donc, caractériser lui aussi. Dcam se présente sous la forme d'un plug-in Photoshop. Il supporte les targets – référence imprimée - ColorChecker et est très simple d’utilisation. Côté scanner, simplicité de création de profils également à partir d’une target IT-8 standard. Le plug-in PhotoShop s’occupe de tout. Le scanner devient fiable. Selon la même procédure, mais avec le logiciel Rescan et une target spéciale, on pourra rescanner un original tramé en 150 de linéature. Serveur Le rip ICC BasiCColor Server gère les flux de production en intégrant les paramètres ICC du système. Il est équipé des profils d’entrée et de sortie appliqués et sait les restituer, PDF X1 et X3 compris. BasiCColor sait également reconnaître les origines de chacun des profils utilisés et même intervenir automatiquement grâce à son module Manager. Il peut, sans les modifier (sauf le 33e axe), activer ou désactiver des profils. Epreuves : un service en plus En liaison directe avec SevenColors – co éditeur de BasiCColor avec ColorProfiler -, les graphistes pourront obtenir les profils nécessaires à la production d’épreuves contractuelles, tramées ou non. Les systèmes utilisés sont le Cromalin analogique, le Cromalin digital Brunner et Prediction, en ce qui concernes les épreuves CMJN ; Pictro pour les épreuves RVB. Les prix Module par module, BasiCColor initie à chaque stade pratique de la gestion de la couleur, sans théorie, directement. C’est sa grande force. Sa seconde force est le ticket d’entrée, très faible : 80 euros pour BasiCColor Display (module de calibration de l’écran, 400 euros pour Print 3C, 200 pour Dcam ou encore pour Scan…BasiCColor Server, véritable plateforme de l’ensemble, au sein d’un site de production, est à 2 100 euros.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...