100 millions de masques : Ahlstrom-Munksjö adapte sa production pour répondre à la crise sanitaire

© Ahlstrom-Munksjö

Une commande de matériaux pour l'équivalent de 100 millions de masques faciaux a été signée avec le gouvernement français.

Ahlstrom-Munksjö adapte sa production pour répondre la crise du coronavirus : le fabricant finlandais de  de papiers adhésifs, de solutions d'emballages et d'autres matériaux à base de fibres a reçu la validation du gouvernement français pour utiliser ses produits de bandages de stérilisation pour instruments chirurgicaux afin de fabriquer des masques.

Quatre références sont compatibles avec la fabrication de masque de catégorie 1 - masques individuels à l'usage des professionnels en contact avec le public, dont deux répondent également aux critères de performance des masques chirurgicaux.

100 millions de masques faciaux pour la France

Le groupe basé en Irlande vient de signer un contrat avec l'Etat pour la production de matériaux pour ces masques.

En mai, l'entreprise aura produit du matériel pour la confection de 100 millions de masques faciaux, pour les fonctionnaires français en contact avec le public - tels que la police, l'administration pénitentiaire et les travailleurs sociaux - ainsi que les entreprises actives dans des secteurs essentiels comme que l'alimentation, l'énergie, l'eau et les déchets.

Les matériaux sont fabriqués dans les usines médicales de Windsor Locks, aux États-Unis et à Mundra, en Inde et sont convertis sur le site de Pont Audemer, en France dans l'Eure.

En Finlande et en Italie, le groupe a déjà adapté ses lignes de production de fibres habituellement utilisées pour la production de matériaux de filtration industrielle à des matériaux pour masques faciaux

À l'usine Ahlstrom-Munksjö de Turin, les premières commandes ont été reçues mi-mars et le groupe vise désormais à augmenter la production de tissus pour plus de 20 millions de masques par mois. Et l'usine finlandaise de Tampere pourra livrer à court terme des matériaux pour environ 10 millions de masques par mois.

Une réponse "innovante" voire "créative" en situation de crise

"Je suis très fier de voir que dans un environnement extrêmement difficile, mon équipe regarde au-delà de la portée de notre offre de produits existante et conteste les spécifications de notre portefeuille de produits pour répondre à la nouvelle demande de masque en France et dans le monde. Au-delà de l'innovation, cette crise appelle à la créativité pour donner naissance à des solutions", explique Lionel Bonte, vice-président de la division médicale à Ahlstrom-Munksjö.

En France, Ahlstrom-Munksjö emploie environ 1 600 employés (8 000 à travers le monde) sur huit sites de production, deux centres mondiaux de R&D et un bureau de vente.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...