Dans l'impression publicitaire, une reprise sous le signe du Covid

Distributeur de gel hydroalcoolique à Nantes (44)

Dans l'évènementiel, l'impact du coronavirus est particulièrement marqué et se fera sentir encore au moins jusqu'à la fin de l'année.

Si certaines activités reprennent peu à peu avec le déconfinement, d'autres restent au point mort. Dans l'évènementiel, l'annulation de tous les salons internationaux en 2020 impacte forcément de manière importante les imprimeries spécialisées dans l'impression publicitaire et la PLV.

Tout en espérant et en attendant la réouverture des petits salons et évenmenents locaux, les imprimeurs s'organisent pour maintenir une activité. C'est le cas de la société Bikom, implantée dans les Yvelines, et spécialisée dans l'impression publicitaire et la publicité sur lieu de vente (PLV) en carton.

Pour survivre face à la crise sanitaire, l'entreprise a créé une gamme de produits dédiés au coronavirus, rapporte le journal 78actu. Signalétiques, supports de gel hydroalcoolique, panneaux d'informations… Bikom produit une vingtaine de produits en carton recyclable liés à l'épidémie.

Une production qui ne compense pas les pertes subies, mais représente le minimum vital pour faire tourner l'entreprise, explique au média le gérant de l'entreprise Laurent Froissart.

C'est également une question de survie pour la société d'impression publicitaire Metropole installée à Gennevilliers. L'entreprise spécialisée dans l'habillage et la création évènementielle qui compte notamment parmi ses clients le parc des expositions de la porte Maillot à Paris s'est lancée mi-avril dans la commercialisation de bornes de gel hydroalcoolique, rapporte Le Parisien. Des bornes sans contacts disponibles en deux modèles : l'un pour les enfants, l'autre pour les adultes.

« On a beaucoup perdu. Quand ce marché s'est ouvert, nous y avons vu une brèche où nous nous sommes engouffrés », explique au quotidien le directeur du développement de l'entreprise Nicolas Faure. Plus de 200 distributeurs ont déjà été produits et l'imprimeur indique pouvoir en vendre plusieurs dizaines de milliers.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...