Ethap solidaire auprès des blouses blanches

Avec l'agence de communication Tigre Blanc, installée à Douai, l'imprimerie Ethap a créé un sticker pour remercier les blouses blanches.

L'imprimerie Ethap collabore de manière étroite avec les centres hospitaliers. Mais au-delà de cette relation professionnelle, l'entreprise a mené une action afin de remercier le personnel soignant et lui apporter son soutien dans cette crise sanitaire.

Un sticker pour remercier les blouses blanches

Avec l'agence de communication Tigre Blanc, installée à Douai, l'imprimerie Ethap a créé en avril un sticker pour remercier les blouses blanches. L'agence a proposé six visuels pour lesquels les gens ont ensuite voté sur la page Facebook de l'imprimeur.

Le sticker qui a obtenu le plus grand nombre de voix a ensuite été imprimé et mis à disposition gratuitement. Mi-mai l'imprimeur avait déjà produit plus de 1000 exemplaires du sticker.

Pas d'arrêt de l'imprimerie Ethap durant le confinement

Le groupe Ethap (Emploi des travailleurs handicapés en ateliers protégés) a comme principale mission de trouver du travail à des personnes fragilisées par un handicap physique, le plus souvent suite à un accident de la vie. La société créée en 1988 regroupe les activités d'imprimerie, de routage, d'espaces verts, de recyclage et du bâtiment.

Avec une équipe très restreinte et la mise en place des gestes barrières, l'imprimerie Ethap n'a pas fermé durant la période de confinement. Ethap est entre autres le reprographe officiel du CHU de Lille et s'occupe donc de l'impression de toutes sortes de documents administratifs, ordonnanciers, documents de gestion, enveloppes de transfusions sanguines, etc. Plus globalement, l'imprimerie est liée à plusieurs centres hospitaliers de la région. Avec la crise du Covid-19, l'imprimerie a dû procéder à des transformations logistiques pour maintenir son activité dans de bonnes conditions.

« Les cadres du centre hospitalier peuvent passer commandes nuit et jour. Habituellement, nous avons un chauffeur qui va livrer les documents directement dans les services. Or, afin de respecter les mesures de protection, il a fallu trouver un point logistique de livraison à partir duquel les courriers étaient ensuite distribués dans les différents services, ce qui a rendu les commandes particulièrement dures à suivre jusqu'à la réception. »

L'appel d'offres du CHR pour l'impression de ses documents a été renouvellé l'année dernière pour une période de 3 ans.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...