St Ives joue la baisse de capacité de production dans la rotative en Grande-Bretagne

En Juin dernier, l'imprimeur britannique avait décidé de vendre aux enchères les 4 rotatives de l'usine de Gillingham qu'il fermait. Pour ne pas favoriser un concurrent britannique, il souhaite désormais trouver un acquéreur étranger.

C'est tout au moins ce que rapporte notre confrère Dotprint. Il y a quelques semaines, comme nous le rapportions alors, St Ives avait décidé de se débarrasser de ces machines dont il n'avait plus l'utilité, les confiant aux bons soins d'un commissaire priseur. A bien y réfléchir, l'entreprise à décidé de réserver la vente à des acquéreurs étrangers, jouant de facto la baisse de capacité de production en Grande-Bretagne dans la rotative. Une démarche déjà adoptée par les papetiers dans le domaine de la pâte et qui leur a relativement bien réussi. Une démarche qui tôt ou tard ne manquera pas de toucher les pays suréquipés, France et Italie en tête.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...