Quand la désorganisation de la poste met en difficulté une imprimerie de l'Essonne

La mise en place des 35H00 à la Poste a entraîné des retards de courriers aux conséquences particulièrement néfastes pour l'imprimerie Müller Graphic (Brunoy).

"C'est simple" nous a déclaré l'assistante de direction de l'entreprise "tout va mal depuis la mise en place des 35H00 à la Poste. Fin Août, début Septembre, il nous est même arrivé de ne pas recevoir de courrier pendant cinq jours d'affilée".

D'ailleurs, le facteur qui dessert la société implantée au coeur de la petite commune francilienne lui a précisé qu'il disposait d'une semaine de RTT toutes les 3 semaines.

Sans remettre en cause les 35H00 dont elle bénéficie, elle souligne toutefois les difficultés que cette situation a entraînées pour l'entreprise : retards de commandes, désorganisation de la production et ... difficultés avec le banquier, inquiet des retards de réglements.

Face à cette situation, Thierry de Sartiges, le gérant de l'entreprise, s'est même proposé d'aller chercher le courrier au bureau de poste. Arrivé sur place, les fonctionnaires lui ont déclaré que le tri n'avait pas été fait...

Ces dernières semaines, la situation s'est légèrement améliorée mais les responsables de Müller Graphic restent vigilants, vus les désagréments déjà occasionnés.

Un état de fait qui, en tout état de cause, démontre la difficulté, pour l'Etat, initiateur des 35H00, à mettre en place en son propre sein, une législation qu'il a imposé à l'économie concurrentielle.

Plus d'articles sur les chaînes :

Essonne
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...