Le français Palamy investit dans le sac plastique technique

Palamy vient d'investir 6 millions de francs dans une co-extrudeuse, machine destinée aux films plastiques composés de plusieurs matières.

Le mélange de polyéthylène, polyamide et polystyrène, assure plus de brillance et de résistance au plastique. Cette acquisition s'inscrit dans un programme de modernisation entamé en 1996 et qui se poursuivra en 2001avec l'achat d'une imprimante huit couleurs. Depuis 4 ans, l'entreprise consacre 10 % de son chiffre d'affaires, soit 10 millions de francs, à l'acquisition de nouveaux équipements. Implanté près de Cholet dans le Maine-et-Loire, Palamy est aujourd'hui l'un des premiers fabricants français d'emballages plastiques pour le conditionnement. Cette PME de 138 salariés transforme 60 % de sa production de matières plastiques en films de conditionnement industriel (produits alimentaires). Elle fabrique également des sacs plastiques publicitaires et vend en sous-traitance des sacs en papier. Le reste de la production est vendu en l'état à d'autres transformateurs ou utilisateurs industriels. Chaque groupe d'activité (sacs de conditionnement, sacs publicitaires et bobines) représente un tiers du chiffre d'affaires. Palamy prévoit un chiffre d'affaires de 107 millions de francs pour l'année 2000. En 1999, il avait totalisé 87 millions de francs de chiffre d'affaires. Le capital de Palmy est partagé entre une holding familiale (67 % des parts) et la société de capital développement IPO (Institut de Participation de l'Ouest). Palmy a dû subir les fluctuations du marché du polyéthylène. Son prix a presque doublé en 1999 (de 3,70 francs le kilo à 6,70 francs le kilo), pour se stabiliser actuellement entre 6,20 francs et 6,60 francs.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...