Lithotec France, filiale française du groupe sud-africain Bidvest, préserve 704 emplois

Lithotech nous communique : La société LITHOTECH France a repris le 5 septembre dernier la destinée de 704 salariés sur les 980 que comptait l’entreprise Danel, leader européen de l’imprimerie de gestion.

C’est, au final, un nombre de salariés plus important que ce qui avait été proposé, de prime abord, par le repreneur. Suite à la mise en redressement judiciaire de Danel, le 25 juin dernier, le choix de l’administrateur s’est porté sur l’offre déposée par le groupe sud africain BIDVEST, parmi 12 offres de reprises… LITHOTECH, la filiale d’impression du groupe BIDVEST est l’opérateur du maintien de 704 emplois. Le groupe BIDVEST, a effet, constituée une filiale française - la société LITHOTECH France, placée sous la responsabilité de Neil Birch, Group Managing Director de LITHOTECH Ltd et Jean-Dominique Guiter, Directeur Général délégué pour l’Europe. LITHOTECH France est constitué des 8 sites géographiques sur les 11 que comptait DANEL en France : Bailleul (59) – Wavrin (59) – Saint Quentin (02) – Marne la Vallée (77) - Pont à Mousson (54)- Villeneuve sur Yonne (89) – Blois (41) – Cholet (49) – Rognac (13) en France ainsi que des activités en Belgique, en Allemagne, et au Royaume Uni. Concernant la situation du site de Villeneuve-sur-Yonne (89) la société LITHOTECH France s’est porté acquéreur des stocks de produits et de 4 machines présents dans le site afin de les transférer sur le site de Pont-à-Mousson. L’objectif rechercher est l’optimisation de l’outil industriel. Il faut noter que la réalisation de ce transfert dans les meilleurs délais peut permettre le déblocage d’une partie des fonds nécessaires au financement du plan social. Il est de la compétence exclusive de l’Administrateur Judiciaire de mettre en place les mesures d’accompagnement prévu au plan social qu’il a lui-même négocié avec les partenaires sociaux. Ce plan concerne 44 personnes. Solidaire des répercutions sociales particulièrement difficiles sur ce site, DANEL étant le premier employeur local, LITHOTECH France a d’ores et déjà proposé une aide de 300 Euros pour une cinquantaine de salariés mais continue surtout de travailler auprès des Elus Locaux pour les aider dans la mise en place de la cellule de reclassement qui pourrait être opérationnel sous peu. BIDVEST BIDVEST est coté sur la Bourse des valeurs de Johannesburg en Afrique du Sud (« JSE ») et sa capitalisation boursière sur le marché s’élève approximativement à 14,3 milliards de rands (1,4 milliard d’euros). BIDVEST est l’une des plus grandes entreprises industrielles et la plus importante société de services cotée sur le JSE. BIDVEST a connu sur les onze dernières années, une croissance de son bénéfice par action d’environ 29 % par an. L’entreprise a annoncé un chiffre d’affaires de 42,6 milliards de rands (4,1 milliards d’euros), un résultat d’exploitation de 2,0 milliards de rands (192 millions d’euros) et un résultat net de 1,3 milliard de rands (125 millions d’euros) pour l’exercice clos. La stratégie de BIDVEST est d’investir dans des entreprises opérant dans les secteurs des services, de la distribution et du commerce, y compris l’industrie légère. L’un des facteurs-clés de la réussite de BIDVEST réside dans une gestion décentralisée des entreprises et dans la responsabilisation et l’intéressement du management. BIDVEST a positionné ses trois divisions : Services, Produits, Services de restauration et Produits commerciaux, sur leurs propres secteurs industriels spécialisés afin d’augmenter leur masse critique pour réussir non seulement en Afrique du Sud mais aussi sur le plan international en tant qu’entités indépendantes. BIDVEST fait évoluer ces divisions en sociétés internationales pour générer une croissance durable à long terme ainsi que de la valeur pour l’actionnaire. BIDVEST plc, dans laquelle BIDVEST possède une participation de 80,8 %, est cotée sur les Bourses du Luxembourg et d’Australie. BIDVEST plc comprend trois divisions : BIDVEST United Kingdom (3663 First for Foodservice), BIDVEST Australia (BIDVEST First for Foodservice) et BIDVEST New Zealand (Crean Foodservice), qui sont parmi les principaux prestataires de services de restauration dans les régions où elles sont présentes. BIDVEST possède une participation de 56,7 % dans la société Bidcorp plc, cotée à la Bourse de Londres. Bidcorp plc est spécialisée dans la logistique, le transport maritime, les services à l’industrie automobile, les services de gestion immobilières et de gestions de parking au Royaume-Uni et en Europe continentale. Elle gère un service de fret entre Dartford, au Royaume-Uni, et Dunkerque en France. Brian Joffe, Président de BIDVEST, a déclaré : « Nous pensons que l’activité et la clientèle de Danel, associées à nos connaissances, notre expertise et nos ressources, ainsi que les synergies opérationnelles réalisées via cette acquisition, permettront d’amener LITHOTECH France à sa position de leader sur le marché. A terme, LITHOTECH France génèrera d’importants flux de trésorerie et fournira une plate-forme à partir de laquelle nous pourrons étendre les offres de produits et services Bidoffice à ses clients, tout en fournissant à BIDVEST une autre base d’exportation et de développement en Europe. » LITHOTECH : LITHOTECH est une filiale de BIDVEST, son chiffre d’affaires s’est élevé à 4,1 milliards d’euros pour l’année fiscale qui s’est terminée le 30 juin 2002, avec un résultat net de 125 millions d’euros. LITHOTECH emploie environ 2500 personnes en Afrique du sud. Le savoir-faire LITHOTECH France s’exprimera donc désormais au sein d’une entité présente sur l’Europe. Une formidable opportunité de conquête de nouveaux marchés s’ouvre pour les deux équipes, qui bénéficieront de synergies évidentes entre ces entités pratiquant de longue date le même métier, qui plus est, dans un état d’esprit similaire. Jean-Dominique Guiter a indiqué que les activités de LITHOTECH France allaient être réorganisées dans le cadre d’une stratégie de reconquête du marché et de recherche d’une productivité accrue. D’ores et déjà, il est acquis que l’organigramme de LITHOTECH France sera structuré en ce qui concerne les ventes autour de quatre grandes directions régionales et une direction « grands comptes ». « Replacer le client au centre des préoccupations sera le leitmotiv de LITHOTECH France . La première de nos priorités est de retrouver une qualité de service optimisée et de reconquérir la confiance de nos clients. Pour assurer notre réussite, explique Jean-Dominique Guiter, nous serons exigeants avec nous-mêmes. La responsabilité individuelle est au cœur de mes préoccupations.» « Remettre en route une marque aussi prestigieuse que Danel, dans le cadre d’une entreprise aussi dynamique que LITHOTECH est un challenge que j’ai accepté avec enthousiasme » précise Jean-Dominique Guiter. « Pour moi, c’est un peu un retour aux sources. Le marché du pré-imprimé a été pendant treize ans le territoire sur lequel j’ai fait mes premières armes chez NCR, dans les années quatre-vingt. » « Pour mener à bien la tâche qui m’est confiée, je m’emploierai tout d’abord à recréer un solide esprit d’entreprise et à recentrer l’énergie de l’entreprise sur ses métiers de base avec des solutions clients éprouvées. Je suis persuadé que tous ensemble, nous réussirons. » Danel, imprimeur depuis 1612, leader du pré-imprimé Avant sa mise en redressement judiciaire, Danel était leader en Europe et en France des documents pré-imprimés pour l’entreprise, et des services qui y sont associés. La société a été fondée en 1612, à l’époque de la naissance de l’industrie de l’imprimerie en Europe. Danel regroupait, avant sa mise en redressement judiciaire, 11 sites de production :Bailleul (59) – Wavrin (59) – Saint Quentin (02) – Marne la Vallée (77) - Pont à Mousson (54)- Villeneuve sur Yonne (89) – Blois (41) – Cholet (49) – Panazol (87) – Carbon Blan (33) - Rognac (13) disposait de filiales en Angleterre, Belgique, Allemagne et Espagne, et employait 980 personnes. Danel est actif dans la production et la distribution des papiers à lettres commerciaux personnalisés, le publipostage ordinaire, les lettres recommandées, les formulaires administratifs, les instruments financiers, l’identification, les communications internes, les produits de traçabilité et les tickets de jeu. L’activité Document de Danel propose à ses clients l’impression à la demande, l’impression variable, la gestion des bases de données pour l’impression variable et à la demande, des logiciels de formulaires électroniques, des logiciels pour la gestion des ressources d’impression, et les services d’externalisation de la gestion des documents. Au 31 décembre 2001, le chiffre d’affaires de Danel s’élevait à environ 189 millions d’euros , 1180 salariés et comptait environ 20 000 clients. Le passif de 80 millions d’euros laissé par l’ancienne direction de Danel est le fruit d’une conjoncture économique très difficile dans l’imprimerie. Depuis plusieurs années, le groupe avait procédé à de nombreuses restructurations et un élargissement de son offre « produits et services ». Notamment sur le site de Villeuneuve-sur-Yonne, Danel avait proposé des solutions de diversification (quadrichromie en grand volume) et de reclassement sur les sites de DANEL qui hélas à l’époque n’avait pas réussi à convaincre les partenaires sociaux. Le site de Frontère à Carbon-Blanc (33) spécialisé dans la production d’imprimé en continu a fait l’objet d’une offre de reprise par une partie des salariés pour la création d’une société de production et de commercialisation. Le site de Formeurop à Panazol (87) spécialisé dans la billetterie quant a lui, est repris par le groupe Multipap, spécialisé dans l’éditique de documents sécurisés qui devrait conserver à priori 30 emplois sur les 51.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...