Les "Danel" de Villeneuve sur Yonne font monter la pression

Malgré l'ordonnance d'expulsion prononcée à leur encontre mardi par le tribunal de Grande Instance de Sens, les salariés licenciés maintiennent leur occupation des locaux.

La situation semble d'ailleurs bien mal partie, les salariés, n'ayant plus rien à perdre, voulant aller jusqu'au bout de leur démarche. La suite logique des événement sera la venue d'un huissier l'huissier de justice sur place afin de signifier la décision d'expulsion aux grévistes, signification qui doit alors déclencher un compte à rebours de 24 heures au terme duquel il peut être fait appel aux forces de l'ordres pour faire appliquer l'expulsion. Dans cette attente, les ex-salariés de Danel-Lithotec ont installé des bouteilles de gaz à l'entrée de l'usine et menacent de "tout faire péter" en cas d'intervention des autorités. Au centre de leur démarche, la revendication d'une prime de 10.000 euros par licencié la possibilité d’avoir accès à un plan de reclassement. Une revendacation appuyée par le Maire de Villeneuve, Cyril Boulleaux, qui est intervenu auprès du préfet pour tenter de faire reprendre les négociations.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...