L'Imprimerie Fédérale allemande au bord du grouffre

Selon notre confrère La Tribune, la très officielle Bundesdruckerei (Berlin), privatisée en 2000, vient de frôler le dépôt de bilan.

Avec comme conséquence incroyable pour les autorités d'outre-Rhin et qui heureusement a été evitée de justesse : l'impossibilité de pouvoir délivrer des cartes d'identité... Vendue en 2000 par le gouvernement social démocrate de Gerhard Schröder pour près d'un milliard d'euros, la société publique a été acquise par un pool de fonds d'investissement conduit par Apax et regroupant les ténors de la profession : Allianz, Capital Partners, Chase Capital et la banque publique régionale Helaba. Rebaptisée Authentos, la société a depuis accumulé une perte de 400 millions d'euros supérieure à sa valeur de près de 70 millions d'euros ! Les raisons de la débacle sont multiples : outre le tarissement du surplus d'activité lié au lancement de l'euro, la filiale de l'imprimerie, spécialisée dans les cartes de téléphone a pris de plein fouet la crise de ce secteur d'activité. Avec comme conséquence logique une restructuration drastique, un quart des effectifs devrait disparaître, et la recherche désespérée d'un repreneur d'ici 2005.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...