Résultats semestriels du Groupe Agfa-Gevaert : la reprise se confirme

La rentabilité de l'entreprise sur le chiffre d'affaires augmente de 10%, tandis que le résultat net double.

Au terme des deux premiers trimestres 2002, le chiffre d’affaires d’Agfa s’élève à 2.378 millions d’euros. Le résultat d’exploitation du Groupe avant frais de restructuration et résultats non récurrents s’est accru de 51 % par rapport à la même période de l’exercice 2001. De plus, le résultat net a presque doublé pour atteindre 59 millions d’euros et l’objectif de réduire le fonds de roulement de 500 millions d’euros a été excédé. Le chiffre d’affaires a reculé de 3,8 % par rapport au premier semestre 2001. Toutefois, exclusion faite des appareils photo numériques et des scanners, dont les ventes ont été arrêtées début 2002, ce recul se limite à 1,4%. Il s’explique en grand partie par la morosité persistante planant sur l’ensemble de l’économie. Les « nouvelles solutions numériques » n’ont cessé d’enregistrer une forte croissance (plus 28,1 %) et représentent aujourd’hui 34,8 % des ventes du Groupe (exercice précédent : 26,1 %). Au terme du premier semestre 2002, l’Europe comptabilise 50 % (exercice précédent : 51,3 %) des ventes. Les résultats du Groupe enregistrés par la région ALÉNA atteignent 28,8 % (exercice précédent : 27,7 %). La région Asie/Océanie et Afrique représente 17,4 % (exercice précédent : 16,4 %) et l’Amérique latine 3,8 % (exercice précédent : 4,7 %) des ventes du Groupe. Le résultat d’exploitation d’Agfa avant frais de restructuration et résultats non récurrents s’est accru de 50,9 % pour atteindre 240 millions d’euros (exercice précédent : 159 millions d’euros). La rentabilité sur chiffre d’affaires s’élève à 10,1 % (exercice précédent : 6,4 %) et atteint ainsi le niveau de l’année 2000. Cette amélioration s’explique surtout par l’évolution positive de la marge brute bénéficiaire, qui est passée de 38,2 % au premier trimestre 2001 à 43,2 % en 2002. En outre, le Groupe a réussi à diminuer les coûts de vente et les frais généraux. Compte tenu du fait que les effets positifs du plan Horizon s’accroissent au fil du temps, les résultats du deuxième trimestre dépassent ceux des trois premiers mois de l’année. Pour le plan Horizon des frais de restructuration et des résultats non récurrents ont été enregistrés pour un montant total de 54 millions d’euros, portant le résultat d’exploitation après restructuration à 186 millions d’euros (exercice précédent : 114 millions d’euros). Les charges financières prises en compte dans le résultat hors exploitation reculent de 15,3 % pour tomber à 50 millions d’euros alors que le bénéfice avant impôts s’élève à 136 millions d’euros, soit un résultat presque 2,5 fois supérieur à celui de l’année précédente. Compte tenu des taxes, des intérêts minoritaires et de la part du Groupe dans les résultats des sociétés associées, un résultat net de 59 millions d’euros est enregistré pour le premier semestre 2002, contre 31 millions d’euros pour la même période de l’exercice 2001. Fonds de roulement Agfa s’était fixé comme objectif de réduire le fonds de roulement de 500 millions d’euros d’ici la fin 2003. Cet objectif a déjà été excédé au 30 juin 2002, les stocks étant de 339 millions d’euros et les créances commerciales de 237 millions inférieurs aux chiffres de l’année précédente. Agfa compte néanmoins poursuivre ses efforts pour réduire davantage le fonds de roulement. Business Segments La part de Technical Imaging dans les ventes du Groupe est passée de 36,2 % au premier semestre 2001 à 38,4 % en 2002. Graphic Systems participe à hauteur de 39,2 % à ce chiffre global (exercice précédent : 39,1 %) tandis que Consumer Imaging comptabilise 22,4 % (exercice précédent : 24,7 %). Les ventes de Graphic Systems diminuent de 3,7 % pour tomber à 931 millions d’euros, illustrant la morosité persistante planant sur le marché des arts graphiques. L’accentuation de l’abandon des solutions CtF au profit de la technologie CtP entraîne toujours une forte croissance du chiffre d’affaires des plaques numériques. Autre tendance du marché : le contenu informatique des solutions offertes au secteur de l’impression ne cesse de s’accroître. Agfa est parvenue, dans ce contexte, à améliorer son logiciel de flux de production Apogee X et à étendre la disponibilité de ce logiciel au secteur de l’emballage. De plus, Delano, un logiciel de gestion de projets par le Web, a été lancé sur le marché et a déjà été commandé par Quebecor, premier imprimeur mondial, pour plusieurs de ses sites de production. Le résultat d’exploitation avant frais de restructuration de Graphic Systems s’accroît de 36,4 % pour atteindre 75,0 millions d’euros. La rentabilité sur chiffre d’affaires s’élève à 8,1 % comparé à 5,7 % pour le premier semestre 2001. Technical Imaging est constitué de HealthCare, NDT (Non-Destructive Testing) et Industrial Imaging. Les ventes augmentent de 2,2 % pour se chiffrer à 914 millions d’euros ; le résultat d’exploitation avant frais de restructuration s’élève à 133,1 millions d’euros (exercice précédent : 104,0 millions) alors que la rentabilité sur chiffre d’affaires atteint maintenant 14,6 % (exercice précédent : 11,6 %). Cette amélioration est principalement à attribuer aux activités de HealthCare, qui a réussi à résoudre les problèmes de qualité qui ont touché certains de ses produits l’année dernière, et qui profite également des retombées positives du plan Horizon. HealthCare a par ailleurs enregistré une croissance considérable des ventes de systèmes d’exposition numériques et de systèmes d’information hospitaliers tout en accusant un léger recul au niveau des films radiographiques traditionnels. Les ventes de l’activité des tests non destructifs ont enregistré une augmentation majoritairement due aux acquisitions de Seifert et Pantak au cours du deuxième trimestre 2001. Les activités sur le marché des films et ultrasons ont quant à elles fait preuve de discrétion. Les ventes de l’activité Industrial Imaging sont restées stables. Le chiffre d’affaires de Consumer Imaging s’élève à 533 millions d’euros, contre 612 millions au premier semestre de l’année dernière. Exclusion faite des ventes d’appareils photo numériques et de scanners, qui ont été arrêtées interrompues début 2002, le recul est limité à 3,1 %. Les ventes d’équipements de laboratoires connaissent toujours une forte croissance, en particulier en ce qui concerne les minilabs numériques. Le résultat d’exploitation avant frais de restructuration de la division Consumer Imaging a connu une croissance significative, passant de moins 0,3 millions d’euros au premier semestre de l’exercice précédent à plus 32,1 millions en 2002. La rentabilité sur chiffre d’affaires s’élève à présent à 6,0 % (exercice précédent : 0,0 %). En juin, Agfa a annoncé que, conformément à un accord OEM, elle fournirait Kodak Professional en équipements numériques pour laboratoires photos professionnels. L’accord porte sur des imprimantes laser pour laboratoires professionnels, dont des développeuses papier. Perspectives Vu qu’une faiblesse persistante du dollar menacerait le chiffre d’affaires, et compte tenu de l’absence de signes d’une reprise économique soutenue, Agfa ne s’attend pas à une amélioration substantielle de son chiffre d’affaires dans les mois à venir. Toutefois, le Groupe continuera à récolter les fruits du plan Horizon, ce qui devrait conduire à une amélioration continue des chiffres pendant le second semestre de l’année. Le résultat d’exploitation avant frais de restructuration du deuxième semestre devrait ainsi dépasser celui des 6 premiers mois d’au moins 10 %, alors que le résultat net devrait être de 50 % supérieur à celui du premier semestre. Le résultat net de 2003 devrait s’accroître davantage compte tenu des économies supplémentaires que devrait générer le plan Horizon.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...