L'affaire de la Gutemberg de nouveau en justice

La Cour d'Appel de Versailles entendait hier l'ancien président du Conseil Général des Yvelines au sujet de surfacturation de dossiers d'imprimerie.

Ce dossier, qui concernait également de telles pratiques avec une entreprise d'électricité avait valu à l'ancien notable, Paul-Louis Tenaillon, aujourd'hui âgé de 81 ans, une condamnation à deux ans de prison dont dix-huit mois de sursis, 50 000 € d'amende ainsi qu'à la privation de ses droits civiques, civils et familiaux pendant cinq ans. Les faits d'abus de biens sociaux pour lesquels il a été condamné concernaient la majoration de factures d'imprimerie de près de 50% selon l'imprimerie Gutemberg, entreprise aujourd'hui disparue et qui officiait alors à Saint quentin, afin de permettre la rémunération de l'un des proches du patron département. Egalement le paiement en 1994 à la Gutemberg de factures alors que l'entreprise n'était plus titulaire d'aucun marché public. "Un dysfonctionnement" selon Paul-Louis Tenaillon. La décision de la Cour d'Appel est attendue dans les semaines à venir.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...