Imprimerie Nationale : le déménagement à Choisy s'annonce mal

Selon notre confrère Le Parisien, le ciel s'assombrit pour le projet de l'imprimerie publique française.

Déjà, le 28 Janvier dernier, notre confrère titrait "Le déménagement de l'Imprimerie nationale remis en cause". Et de citer le syndicat CGT qui craint une remise en cause du projet du fait des difficultés rencontrées par l'entreprise, notamment depuis la perte d'une partie du marché des annuaires de France Telecom au profit du spécialiste américain du secteur, R.R. Donnelley. Une remise en cause également du fait de la difficulté à vendre le siège historique du XVème arrondissement au moment où l'immobilier rentre dans une période de turbulences certaines. Des éléments qui repoussent le déménagement et qui pour la CGT pourraient même le menacer et de préciser que « si l'Etat n'intervient pas directement, il est à craindre que l'opération ne puisse se réaliser, faute de capitaux ». Cette semaine, nouveau rebondissement noté par notre confrère : la demande d'annulation de la ZAC du port à Choisy par l'un des propriétaires actuels, ZAC sur laquelle doit venir s'installer l'imprimerie. L'affaire est simple : l'un des propriétaires sur le point d'être exproprié, Le Comptoir des Pyrites, vient de déposer une demande d'annulation de la Déclaration d'Utilité Publique au motif que la procédure n'a pas tenu compte de l'arrivée sur le site de l'Imprimerie Nationale. Il reprocherait ainsi l'absence d'une étude d'impact, étude sensée présenter les conséquences de l'implantation de l'imprimerie dans le quartier : éventuelle pollution, trafic, nuisances, etc. Simple volonté de la part de cette entreprise de "faire monter les enchères" ou volonté d'aller plus loin ? Toujours est-il qu'un projet majeur d'aménagement du territoire pourrait être bloqué, au grand dam des bénéficiaires...

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise