Affaire PrintCafe : Creo saisit la justice

Face à la guerre de barrage que lui mène sa filiale, PrintCafe, hostile à son rachat par sa société mère, Creo, cette dernière s'en remet à la justice.

Ce nouvel épisode de la vie tourmentée de la start-up américaine PrintCafe en pleine débacle tourne au vinaigre. Ou comment Creo, qui a tout fait pour se rembourser de ses investissements massifs dans PrintCafe en lui donnant le plus d'autonomie possible et en l'introduisant en bourse ne parvient pas à racheter sa propre filiale afin d'y mener une restructuration drastique, indispensable à sa survie. Concrètement, la société canadienne vient d'entamer une procédure en justice auprès de la Cour du Delaware, l'Etat, soit dit en passant, qui dispose de la législation des sociétés la plus permissive des Etats-Unis. Pour Amos Michelson, président de Creo, "nous regrettons d'avoir recours à une telle procédure, mais PrintCafe, non seulement a trompé et refusé de répondre aux propositions de rachat de Creo, mais encore, a mis en place des verrous contractuels illégaux qui empèchent Creo de racheter l'entreprise". Le divorce est désormais consommé entre les deux équipes de management. Réglement de comptes à OK Coral...

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...