Affaire PrintCafe : EFI s'autoproclame vainqueur

Son offre de rachat de clôt aujourd'hui même.

Dans une bataille boursière, les effets d'annonce, les communiqués de presse et destabilisations de tous genres sont monnnaie courante pour prendre le pas sur son adversaire. Un adage que l'on vérifie une fois de plus aujourd'hui. Déjà malmenée par la décision de la cour de justice du Delaware qui l'a débouté de sa demande, la société Creo fait face désormais à un communiqué de presse victorieux de son concurrent EFI publié jeudi dernier et qui annonce la victoire de l'entreprise pour le rachat de PrintCafe. Les jeux semblent être faits. Surtout après l'annonce de Creo de retirer son offre devant le "peu d'intérêt" de PrintCafe. Une aventure qui lui aura coûté 100 millions de dollars en pure perte et qui au final devrait "bénéficier" à l'un de ses concurrents. Si l'équipe de management de PrintCafe semble avoir sauvé sa tête temporairement, le plus dur commencera dans les jours à venir. A Efi de démontrer maintenant comment gagner de l'argent avec une structure qui perd 1 dollar chaque fois qu'elle en rapporte 1. Un cas d'école qui, s'il réussit, sera à n'en pas douter étudié dans bien des écoles de management. Avec un préalable certainement incontournable : une restructuration musclée.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...