Le groupe Amaury s'attaque aux rotativistes de presse

Dans une interview donnée à notre confrère "Libération", le directeur général du groupe, Jacques Guérin, dévoile ses ambitions industrielles.

Car si le groupe se dote actuellement de 5 imprimeries de presse ultra-modernes, ce n'est pas uniquement pour répondre à ses propres besoins. Croyant au développement du support papier mais de qualité, notamment avec une forte augmentation de la pagination couleur, Jacques Guérin indique dans cette interview que la réduction du délai d'approvisionnement des dépôts de presse est également primordial. Une situation que la restructuration des NMPP, pour lui, ne permet pas de garantir à terme. Concernant l'éclatement de Faximpresse, la coopérative d'impression décentralisée à laquelle appartenait Amaury avant de décider de se lancer dans la construction de ses propres imprimeries de province, il indique avoir cherché des solutions communes mais avoir buté sur le problème du financement, un financement que son groupe assure désormais seul. Une situation qui devrait conduire à une concurrence accrue dans le domaine de l'imprimerie de presse, avec les deux ténors de la place, les groupes Hersant et Riccobono. Avec un avantage très fort pour Amaury : une productivité nettement supérieure à celle de ses concurrents, ses nouvelles presses imprimant 55000 exemplaires à l'heure quand les machines actuelles en font 24000.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...