Stora Enso : CA en baisse, rentabilité en hausse

La papetier finlandais vient de publier ses données financières pour le premier trimestre 2003.

Le chiffre d'affaires de l'entreprise regresse de 3.5% pour s'établir à 3099,1 millions d’euros, tandis que le résultat d'exploitation s'élève à 211,1 millions d’euros (+2%). A noter que ces chiffres trimestriels n'intègrent aucun élément non récurrent, type provision ou charge exceptionnelle, les prochains trimestres devant alors permettre de se faire une idée plus précise de la rentabilité réelle de la société. Pour ce qui est des perspectives de marché, le président de la société, Jukka Härmälä (en médaillon), déclare que « l’économie mondiale souffre encore des incertitudes provoquées par la guerre en Iraq et les craintes actuelles d’une épidémie mondiale ébranlent la confiance du grand public. L’horizon est plutôt morne pour les dépenses publicitaires en Europe, mais incite davantage à l’optimisme en Amérique du Nord. L’augmentation des prix de la pâte à papier et des vieux papiers aura un effet stabilisateur sur les prix du papier ». En Europe, on ignore combien de temps il faudra pour que le grand public reprenne confiance et que les marchés publicitaires se rétablissent. Les surcapacités pèsent encore quelque peu sur les prix des papiers couchés d’impression. Les marchés des papiers bureautiques, des cartons d’emballage et des produits du bois devraient demeurer stables. Le groupe indique également qu'en Amérique du Nord, les incertitudes géopolitiques ont entraîné une baisse de la demande pour les qualités de papier utilisées en publicité, après un début d’année relativement bon. Il semble que la demande va se rétablir, et les derniers chiffres des dépenses publicitaires donnent à penser que les sentiments négatifs envers ces dépenses, dus à la guerre, vont se dissiper. Les augmentations de prix envisagées devraient être appliquées graduellement. La demande de produits du bois aux États-Unis peut aussi être affectée par les incertitudes économiques, mais elle varie fondamentalement en fonction des taux d’intérêt, qui demeurent bas.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...