Iraq : les australiens veulent récupérer l'impression de la nouvelle monnaie locale

Le grand marchandage commence : les vainqueurs du "pays qui représentait une menace pour la sécurité des Etats-Unis d'Amérique" veulent se payer sur la bête...

Le VRP de service est, pour l'occasion, le premier ministre australien en personne, John Howard, qui a vanté les compétences de son industrie locale, réputée, il est vrai pour l'impression de billets, notamment sur support PVC. Car l'impression d'une nouvelle monnaie est urgentissime : les dinars actuels sont en effet imprimés à l'effigie du dictateur renversé, Saddam Hussein. Mais l'affaire n'est pas dans le sac pour les australiens, car, malheureusement pour leur industrie locale, leur pays n'est pas le seul a avoir participé aux combats : la Grande-Bretagne faisait également partie du lot et dispose d'un champion local dans ce domaine avec l'imprimerie De La Rue. Quant aux américains, ils n'ont pas dit leur dernier mot. Notamment si l'un des faucons a quelque intérêt ou relation avec un imprimeur du domaine. Une chose est sûre toutefois au moment de ces grandes tractations : ni l'allemand Giesecke & Devrient, ni la Banque de France ne feront partie de la "short list" !

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...