Heidelberg dépose au Musée de l'imprimerie les archives de Marinoni-Voirin

La Société Heidelberg Web Systems a déposé au Musée de l'imprimerie les archives historiques des sociétés Marinoni-Voirin, deux des principaux constructeurs français de matériel graphique des XIXe et XXe siècles.

Le 9 juillet prochain à 18h30, Patrice Béghain, adjoint délégué à la culture et au patrimoine, accueillera les représentants de Heidelberg Web System à l'Hôtel de Ville de Lyon, réception qui marquera l'importance que la Ville de Lyon accorde à ce dépôt. La maison mère de la société Heidelberg aurait souhaité conserver les archives de la filiale française à son siège social dans la ville du même nom en Allemagne. Heidelberg Web System a décidé qu'un patrimoine aussi important devait rester en France, optant pour le Musée de l'imprimerie. Ajoutons que ce choix est aussi le résultat d'un partenariat de longue date entre Heidelberg et le Musée, le groupe ayant en maintes occasions apporté son soutien lors d'opérations menées par l'établissement. Les archives Marinoni-Voirin constituent une véritable manne documentaire et iconographique pour les chercheurs, historiens du livre et de l'imprimerie, éditeurs et bien sûr grand public puisque ces archives seront valorisées par des expositions. L'inventaire de cette importante collection (catalogues de vente et brochures techniques des établissements Marinoni-Voirin, affiches, maquettes de brochures, courriers commerciaux, plans d'usine, bulletins internes, registres, plaques photographiques) est désormais en ligne sur le site du Musée. Marinoni-Voirin : une épopée graphique et industrielle   Hippolyte Marinoni (1823-1904) fut élève du constructeur de machines d'imprimerie Gaveau (1801-1855). Mécanicien, inventeur et constructeur de presses à imprimer, il collabora étroitement avec Émile de Girardin, précurseur de la presse moderne. Hippolyte Marinoni fonde en 1847 la Société Marinoni après avoir déposé plusieurs brevets dont celui de la première presse à réaction. En 1866, sa première rotative à journaux imprime Le Petit Journal (900 000 exemplaires en 1890). En 1921, la Société Anonyme Marinoni fusionne avec les Ateliers Voirin situés à Montataire (Oise). Elle deviendra en 1963 la branche européenne du groupe Harris Graphics (USA), racheté en 1986 par l'américain AM-International. En 1988, le groupe allemand Heidelberg Druckmaschinen AG, en prenant le contrôle de l'activité rotative de Harris Graphics, devient le plus puissant constructeur de machines à imprimer au monde. C'est la filiale française Heidelberg Web Systems SA, toujours sur le site historique de Montataire, qui a consenti au Musée de l'imprimerie le dépôt des archives Marinoni. Henri Voirin (1827-1887) fut directeur technique chez le constructeur de presses Rousselet-Normand. En 1860, en collaboration avec Paul Dupont, il construit une presse lithographique à cylindre avec système de repérage. En 1879, il met au point une machine pour imprimer sur plaque de métal, précurseur de la plaque offset. En 1894, Jules Voirin, héritier d'Henri, implante son usine à Montataire (Oise) , actuel siège social de la société Heidelberg Web Systems SA. La maison Voirin connaîtra un grand succès commercial avant de fusionner avec Marinoni en 1921.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...