l'innovation, moteur de la croissance pour l'imprimerie Baron (Paris)

L'entreprise de la rue d'Aboukir, spécialiste des courts et moyens tirages offset, qui a connu une forte croissance d'activité en 2002, a fait de l'innovation une véritable stratégie de différenciation. Avec succès !

Ce résultat, fruit d'une démarche qui n'a pas varié depuis 3 ans, s'applique dans les trois principaux domaines d'activité de la structure : le pré-presse, l'impression et... le commercial. Dans le domaine du pré-presse tout d'abord, cette entreprise de 9 salariés s'est associée avec une photogravure à la pointe de son marché, notamment dans l'édition : Seval (Levallois Perret). Une structure qui, par exemple a été bêta site dans le domaine du TIFF It et du PDF It. "Concrètement, un tel partenariat nous permet d'imprimer en offset tout type de fichier, notamment des fichiers PC de type PowerPoint ou Publisher", indique le gérant de l'imprimerie, Florent Sylvestre, "une force indéniable quand on sait que ces fichiers sont ceux utilisés majoritairement par nos clients, notamment les grands comptes". Dans le domaine de l'impression ensuite, alors que l'entreprise met en oeuvre un parc "classique", composé d'une presse offset numérique (Quickmaster DI) et de presses classiques en 1 et 2 couleurs (Printmaster et GTO), là encore, l'innovation n'est pas loin. Pour preuve, le fait que l'imprimerie Baron ait été bêta site européen pour la mise au point des plaques silicone développées par Fuji pour Heidelberg, les Caleido plates qui se positionnent comme une alternative aux plaques de chez Presstek mais avec une plus grande durée d'utilisation. Une démarche qui a pu être conduite grâce à une équipe de conducteurs maîtrisant parfaitement le domaine de l'offset. A ce sujet, Florent Sylvestre indique : "notre parc machine n'a de valeur et de sens que par le professionnalisme de nos imprimeurs. Notre DI par exemple nous permet de réaliser des imprimés d'un très haut niveau de qualité, avec une technologie hybride", citant le cas d'une plaquette commerciale réalisée sur un couché mat 300g, avec 380% de charge d'encre recto-verso et un vernis UV recto-verso également. Au niveau commercial enfin, deux personnes à plein temps, dont le gérant, sont chargées du développement de l'entreprise, soit près d'un quart de son effectif ! "Des professionnels de l'imprimerie" insiste ce dernier, "c'est à dire à même de répondre de façon rapide et concrète à un client, sans avoir à en référer au préalable", d'ou une réactivité particulièrement adaptée à son créneau, le court et moyen tirage offset. Dans ce domaine également, l'entreprise n'a pas hésité, il y a deux ans a rejoindre le Réseau Imprimerie-OnLine, adhérant avant l'heure pleinement à ce type de démarche collective. "Un Réseau qui nous permet de disposer d'un relai de prospection efficace, même si, de par notre positionnement sans doute, il est difficile de fidéliser les clients obtenus par son biais". Avec quelques exceptions toutefois comme cet acheteur d'une filiale d'un constructeur automobile, rencontré par le bais d'Imprimerie-OnLine et qui a mis l'entreprise en relation d'affaires avec l'une de ses connaissances. A la clé de cette triple stratégie, une croissance forte que l'entreprise devrait maintenir cette année, malgré la prudence affichée par l'entrepreneur. "Rien n'est jamais acquis" indique-t-il ainsi "et il ne faut présager de l'avenir, seulement être à l'écoute du marché et de ses clients et s'attacher à répondre au mieux à leurs attentes". Dans le courant de l'année, l'entreprise devrait quitter le centre de la capitale pour aménager dans des locaux plus confortables à Levallois. Mais d'ici là, gageons que l'imprimerie Baron ait encore mis en place quelque nouveauté dont nous ferons l'écho dans nos colonnes !

Plus d'articles sur les chaînes :

Hauts-de-Seine
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise