De la sorcellerie au secours des profits du britannique St Ives

Malgré une conjoncture difficile, l'imprimeur britannique profite pleinement du succès du dernier tome des aventures d'Harry Potter.

L'entreprise annonce ainsi un profit avant impôt de 36.9 millions de livres sterling, malgré une baisse d'activité de 6%, à 437.2 millions. Principal contributeur net de ce profit, la filière livre, Clays , en croissance de... 25% (!), qui profite du succès incroyable du dernier tome des aventures d'Harry Potter. Egalement à l'honneur, les branches multimedia et imprimés fiduciaires, tandis que le labeur "classique" s'affiche en baisse de 8% et le marketing direct de... 12%.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...