Agfa déploie IMPAX dans quatre établissements de santé de la Réunion

Une solution RIS/PACS de 3 millions d’euros fera office de plate-forme de télémédecine dans l’océan Indien.

En trois mois d’un effort exceptionnel, une équipe d’Agfa assistée de son partenaire local IRM (du groupe De La Hogue et Guézé) a installé une solution RIS/PACS intégrée (système d’information radiologique/système de communication et archivage d’images) dans quatre hôpitaux du département français d’outre-mer de la Réunion.

Les établissements de santé du réseau R3IM se transmettront les images et les données des patients sur le réseau radio PIRES. Les centres réunionnais pourront se partager les données tandis que les dispensaires voisins de Madagascar, Mayotte, de l’île Maurice et des Seychelles pourront communiquer avec la Réunion.

Les quatre établissements de la Réunion impliqués dans ce projet totalisent plus de 30 sites de modalités, pratiquant entre 50 000 et 85 000 examens par an selon le cas. Le tout représente un flux de données annuel d’environ 15 téraoctets.

Toutes les données utilisées pour les diagnostics sont compressées et centralisées afin d’en faciliter l’échange et la consultation. Avec la technologie IMPAX WEB1000™, les données peuvent circuler sur le réseau sans fil redondant PIRES, qui autorise les transferts chiffrés et authentifiés à des débits de 2 Mbit/s. La capacité d’Agfa à déployer le projet sur tous les sites dans un délai de seulement trois mois a fait pencher la balance en faveur de sa solution. La technologie du système, son potentiel de stockage, le service après-vente et la formation ont également été des facteurs déterminants.

« Les compétences d’Agfa dans l’intégration des RIS et PACS ont permis une phase d’installation record d’environ 3 mois », confirme Christian Abonnel, président du groupe d’intérêt économique « Télémédecine Océan Indien », qui regroupe l’ensemble des établissements concernés. « Agfa a déployé un système RIS/PACS totalement intégré et très poussé. La plate-forme technique virtuelle de télémédecine nous a permis d’améliorer l’efficacité de la communication. En outre, nous avons pu élever la qualité des soins de santé dans cette région si mal lotie en ressources humaines et financières. » Dans la première phase du projet, la capacité du groupe hospitalier en imagerie numérique a été étendue par des solutions de radiographie assistée par ordinateur (CR) ADC™ d’Agfa, associées à des systèmes d’imagerie Agfa DRYSTAR™.

Le projet R3IM vise à constituer un dossier médical électronique (EPR) — contenant les comptes-rendus et les images — partagé au niveau régional et accessible à tous les utilisateurs qualifiés par un réseau sécurisé à haut débit. Ainsi les professionnels de la santé pourront-ils garantir le même niveau de service partout dans le département.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réunion
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...