Creo coupe dans ses coûts

L'industriel canadien réduits ses dépenses de marketing et de R&D afin de préserver son retour sur investissement.

Si peu de détails ont filtré quant à ce plan d'économie, il apparaît qu'il toucherait principalement les derniers projets lancés. En 2001 déjà, plombé par l'aventure PrintCafe, Creo, qui s'en est depuis dégagé, passant "la patate chaude" à l'américain EFI, avait déjà conduit de sévère coupe en Amérique du Nord, réduisant les niveaux de rémunération des managers de 10%. En parallèle à cette annonce, Creo a confirmé l'acquisition du fabricant de plaques sud-africain First Graphics pour un montant de 11.3 millions de dollars réglés cash.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...