Marketing direct : Transcontinental rachète l'américain CC3

Cette acquisition d'un montant de 101 millions de dollars a été réalisée sur fonds propres.

CC3 possède un réseau de huit installations en Pennsylvanie, en Californie et au Texas, et offre, à travers un guichet unique, un éventail complet de services de marketing direct. L’entreprise expédie plus de 1,5 milliard de pièces imprimées de marketing direct par année. CC3 compte plus de 1100 employés et ses revenus annuels sont de 167 millions de dollars canadiens (127 millions de dollars américains). Il s’agit donc de la plus importante transaction de l’histoire de Transcontinental pour ce qui est des revenus d’une entreprise acquise. CC3 était la propriété de Providence Equity Partners Inc., une firme de capital de risque dont le portefeuille de gestion excède 5 milliards de dollars américains. Le coût total de l’acquisition pour Transcontinental est de 133 millions de dollars canadiens (ou 101 millions de dollars américains), en plus de l’émission de 350 000 bons de souscription à un prix d’exercice de 19,91 $CAN par action, qui représente le prix de l’action de Transcontinental au moment de l’entente de principe intervenue entre les parties le 9 septembre dernier. « Aujourd’hui est un grand jour pour Transcontinental, a déclaré Rémi Marcoux, président du conseil et chef de la direction. Au cours de la dernière année, nous avons réitéré que nous étions activement à la recherche d’entreprises dans le secteur du marketing direct aux États-Unis, l’un des créneaux stratégiques à valeur ajoutée que nous avons identifiés pour notre développement, mais que nous entendions respecter nos critères rigoureux d’acquisition. CC3 les respecte tous : il s’agit d’une entreprise complémentaire à nos activités de base, qui est rentable et avec un bon potentiel de croissance, dotée d’une bonne équipe de gestionnaires et ayant une culture compatible à la nôtre, qui contribuera aux bénéfices à l’intérieur d’une période de 12 mois après l’acquisition et, enfin, qui générera des synergies. Nous pourrons également bénéficier de l’expérience et de l’expertise de Don McKenzie, le président et chef de la direction, de son équipe de gestionnaires et de tous les employés de CC3. » Le président et chef de l’exploitation, Luc Desjardins, s’est dit très enthousiaste par la venue de CC3 au sein de Transcontinental : « On ne peut pas imaginer une acquisition plus naturelle et plus prometteuse pour notre expansion future dans un créneau en croissance comme le marketing direct aux États-Unis ! Nous avions une solide base au Canada et dans le nord-est des États-Unis avec des usines à Toronto, à Montréal et dans la région de Philadelphie : avec des usines à Los Angeles, Dallas et Philadelphie, CC3 nous permettra de desservir l’ensemble de l’Amérique du Nord. CC3 nous permettra également d’offrir, à travers un guichet unique, un éventail complet en ajoutant les services complémentaires à notre offre : conception et analyse de bases de données, courtage et gestion de listes, marketing électronique, gestion optimale des commandes (fulfilment) traditionnelle et électronique, des applications Internet pour la gestion des flux de production, ainsi que de services de gestion de programmes de fidélisation. En plus d’une équipe de gestionnaires chevronnés, c’est cette plateforme nord-américaine et ce modèle intégré que nous recherchions activement. CC3 apporte enfin à Transcontinental une solide base de clientèle qui inclut plusieurs entreprises du Fortune 500, entre autres dans les services bancaires et financiers, l’assurance, les télécommunications et le commerce du détail. » Pour sa part, Don McKenzie, le président et chef de la direction de CC3, s’est dit heureux de faire partie de la grande famille Transcontinental : « Dans notre industrie, Transcontinental a la réputation d’avoir une culture d’entreprise basée sur le travail d’équipe et le respect des autres, ainsi que d’être un imprimeur efficace et flexible. Nos deux entreprises se connaissent bien puisque nous faisions déjà affaires avec Transcontinental Direct, dans la région de Philadelphie. CC3 est une entreprise en pleine croissance avec une augmentation annuelle moyenne des revenus de 17 % au cours des trois dernières années et de 25 % en 2003, et ce, en dépit de conditions de marché difficiles. Nous allons pouvoir combiner l’expertise de Transcontinental dans le domaine de l’impression avec nos systèmes intégrés de bases de données et notre expertise en marketing. C’est une très bonne nouvelle pour nos clients et pour nos employés. Je suis très optimiste pour l’avenir. » De conclure Rémi Marcoux : « Transcontinental possède un bilan financier solide et cette acquisition a été financée à même les fonds générés par l’exploitation et nos facilités de crédit bancaires. Grâce à l’acquisition de CC3, et assumant que l’offre d’achat de l’imprimeur et éditeur Optipress, des provinces de l’Altantique, se conclue, nous ajouterions alors des revenus annualisés de près de 250 millions de dollars canadiens, ce qui permettrait à Transcontinental de franchir la barre historique des deux milliards de dollars canadiens. Combinées à nos initiatives internes de développement des ventes et d’amélioration de l’efficacité dans le cadre de notre projet Horizon 2005, ces deux acquisitions contribueront significativement à nos objectifs de croissance. »

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...