Rotative : les presses de l'imprimerie WE Berry, en liquidation, déjà vendues !

Sitôt liquidée, sitôt dépecée

Quelques jours à peine après l’annonce de la liquidation de cette imprimerie britannique centenaire, la majorité des ses rotatives a déjà été rachetée par un… néo-zélandais.

Cet investisseur caresse le projet d’imprimer en nouvelle-Zélande, les éditions locales de magazines internationaux jusqu’alors imprimés en Australie.

Dans ce but, il s’est porté acquéreur de la Sunday M3000, de la Baker Perkins G16 et des deux M110 8 pages de WE Berry.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...