Presse : Metro International réduit très fortement ses pertes

Le groupe suédois de presse gratuite semble bien parti pour réussir son pari : imposer son modèle économique et attirer à la presse écrite un lectorat qui jusqu'alors la boudait.

Sur 2003, il affiche une perte de 6.9 millions d'euros contre une perte de 71.9 millions un an auparavant. Sur la France, les éditions de Paris, Lyon et Marseille accusent une perte de 8.9 millions.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...