L'Imprimerie Nationale française reçoit 65 millions d'euros de l'Etat

Traversant une très grave crise de trésorerie, l'imprimerie publique bénéficie d'une avance d'actionnaire remboursable sous forme de crédit.

Ce crédit est assujetti à un intérêt au taux annuel de 4,43%. Il sera remboursé au plus tard 12 mois après le dernier versement. L'aide sera versée sur une durée maximale n'excédant pas 6 mois. Dans ce délai un plan de restructuration sera soumis à la Commission Européenne. Cette aide intervient alors que l'Etat français avait notifié aux autorités européennes de la concurrence une aide au sauvetage. Une procédure exceptionnelle réservée aux entreprises en grande difficulté. Cette aide devant être remboursée relativement rapidement, elle pousse l'imprimerie publique à de lourds sacrifices dans les mois à venir. Dans ce contexte, des filiales comme Istra sont plus que jamais sur la sellette. Une question demeurant toujours sans réponse : qui, en Europe, est aujourd'hui encore prêt à reprendre de telles structures ?

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...